Cuivres débridés

de Johan van der Keuken
Pays-Bas, 1993, 106min

Cuivres débridés (Bewogen koper
 
« AvecCuivres débridés, Johan van der Keuken revient à une de ses préoccupations majeures qui structura son œuvre : les rapports de domination-émancipation, d'imposition et d'intégration des valeurs culturelles (et sociales) du Nord vers le Sud. Ainsi montre-t-il, grâce aux travaux de l'anthropologue Rob Boonzajer Flaes, comment les instruments à vent occidentaux, messagers d'un Dieu unique, ont dominé, avec les guerres coloniales, les instruments à percussions d'Afrique ou d'Asie. On voit ainsi à travers les fêtes familiales, mariages, événements nationaux se déroulant au Ghana, au Népal, au Surinam [...] comment les autochtones ont pu intégrer les " discours musicaux " des instruments à vent dans les moules de leurs cultures en les dotant de sonorités totalement inédites. Et aussi, comment ces peuples (surtout d'origine africaine) ont su combiner instruments à vent et percussions, pour donner naissance à la musique contemporaine qui fait retour, d'une manière surprenante, sur un Occident fasciné. » 

Raphaël Bassan