La Gueule de l'emploi


Dans une banale salle de réunion, assis face à une brochette de recruteurs qui les toisent comme des prédateurs leur gibier, une dizaine de chômeurs gonflés à bloc sont prêts au combat. Sous l'oeil des caméras de Didier Cros, l'un d'entre eux sera recruté par le GAN pour vendre des produits d'assurance, au terme de deux journées de tests de personnalité censés sonder leur motivation et leurs compétences. […] Lors des deux journées, les recruteurs intimident, agressent, méprisent les candidats au nom de leur petit pouvoir et de leur foi aveugle dans l'entreprise. (Jean-Marie Durand, Les Inrockuptibles)