0   Commentaires
Sélection

Musiques dans l'Espace

Souvent définie comme l'art du temps par excellence, la musique serait-elle devenue, au vingtième siècle, un art de l'espace ?

Quelle influence exerce l'espace cosmique sur les musiciens ?

En écho au cycle de rencontres et de conférences L'Espace : mise en oeuvre(s), une sélection de documents (audio, biblio, web) sur le rapport entre musique et espace 
  • sound space timeline
    Yvan Étienne, Brice Jeannin & Matthieu Saladin, Sound Space Timeline 1877-2014, Tacet n°3 : From Sound Space, 2014. Design : Nicolas Bardey

La musique était un art du temps, un discours au-delà du langage.
Elle est (re)devenue pratique et plastique sonore. L'espace est sa dimension - et parfois son thème.

Trois éléments marquent cette évolution :
  • ​l'attention aux sons (musicaux ou non) affranchis dans une mesure plus ou moins grande des repères mélodiques, harmoniques et rythmiques - tout comme ailleurs la couleur s'est libérée du contour.
  • l'intensité des interactions avec les arts visuels et plastiques a pris le pas sur le caractère privilégié des relations entre musique et littérature, typiques des dix-huitième et dix-neuvième siècles.​
  • l'invention des techniques d'enregistrement, de reproduction et de mixage, qui ont permis aux musiciens et aux auditeurs de détacher la musique et les sons de leur origine spatio-temporelle, et de les  "jouer" dans des espaces simultanément de plus en plus confinés (jusqu'aux écouteurs) et de plus en plus vastes, grâce à l'amplification.

Parallèlement à cette conquête du son, l'inspiration d'un grand nombre de musiciens - classiques, jazz ou rock - témoigne d'une fascination de plus en plus grande pour le cosmique.

Au risque du sublime comme de la pompe, occasionnellement non sans humour, l'Espace y devient, plus qu'un donné physique, une source d'inspiration.


Cliquez en haut de l'image pour l'agrandir.











 
 
Captcha: