Mélancolie et passions


Les revues sont par excellence des foyers d’invention, de création, de critique, d’amitié, de militance, de solidarité, d’échanges. Au revers, les passions qui les animent peuvent aussi se muer en dissensions, conflits,  ruptures. L’ardeur qui les mène peut aussi s’étioler, s’éroder à force d’être trop peu entendue dans une économie de survie. À moins encore que l’aventure ne s’achève sur un sentiment du « contrat rempli». A l’image de ceux et celles qui les incarnent, les revues sont créatures entre ferveur et doute, passion et  lassitude.