Odorama, pour une culture olfactive


L’odorat a toujours eu mauvaise réputation : on l’accuse d’être un sens inférieur, animal, primitif, instinctif, refoulé, superflu, sous-développé, subjectif, inapte à l’abstraction…
Pourtant, les odeurs, tour à tour sacrées, thérapeutiques, esthétiques, jouent un rôle à part dans l’histoire de l’homme. S’il a été avant tout conçu pour la détection du danger et la survie, notre odorat est, plus que tout autre sens, intimement connecté à nos émotions et à notre mémoire. Ces liens privilégiés, combinés au cerveau perfectionné que l’homme a développé au fil de l’évolution, en font un outil unique d’introspection, de connaissance de soi et du monde, et la base d’une culture émergente qui nous mènera enfin par le bout du nez... 

Porteuse d’un mouvement culturel olfactif exigeant mais accessible, la revue Nez, lancée il y a deux ans en français, six mois seulement en anglais, vous invite à explorer et à comprendre le rôle de l’odorat dans notre vie, pour mieux sentir et ressentir le monde qui nous entoure. À travers une approche pluridisciplinaire inédite entre art, littérature, sciences, histoire, gastronomie, Nez, animateur du principal mouvement culturel olfactif dans le monde, a engagé une démarche militante et volontaire pour offrir à nos émotions olfactives la place qu’elles méritent.

 
Picto Player
Cette rencontre est disponible sur la  WebTV / WebRadio.