Un désir de cinéma : La question de l'engagement


Dans le champ de l’industrie cinématographique, le documentaire est marginal. C’est de cette marginalité qu’il tire à la fois sa difficulté à exister (tant économiquement que socialement) mais aussi sa liberté. Liberté à interroger nos soumissions et de nos révoltes dans le monde réel. Dans ce contexte, quelle place singulière le documentariste revendique t-il et quelles histoires a-t-il à raconter ? Et s’il s’agit de résister à quoi résiste t-il et comment ?
L’engagement du cinéaste documentariste ne peut être seulement politique, il se traduit par une démarche et des manières de faire qui lui permettent de contrer tout à la fois la propagande, les idées reçues et la fiction de la réalité.