0   Commentaires
Image
Appartient au dossier :
Publié le

Lyle Ashton Harris, intimes communautés 2/4 : trève entre les Crips et les Bloods

Deux membres de gangs posent côte à côte
Truce Between Crips and Bloods, Production Still for Black is... Black Ain't, Los Angeles, 1992 © Lyle Ashton Harris

Lyle Ashton Harris, artiste américain né en 1965, s’intéresse autant à la photographie qu’à la vidéo, aux installations ou aux performances. Entre 1986 et 2000, il réalise la plupart des photographies de la série Ektachrome Archive grâce à des pellicules vierges qu'il reçoit de son grand-père. Ces images juxtaposent moments intimes et événements historiques, et construisent des récits collectifs pour les communautés LGBTQ ou encore la diaspora africaine aux États-Unis. Elles documentent simultanément une période de bouleversements notamment liés au Sida.
À l’occasion de l’exposition Once (Now) Again que lui consacre le Cinéma du Réel au Centre Pompidou, l’artiste dévoile pour Balises quelques-uns des clichés emblématiques qui composent l’installation.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

« Cette image fait partie des 150 photographies que j’ai prises quand je travaillais comme photographe de plateau pour le dernier film de Marlon Riggs, Black is…Black Ain’t. Sorti en 1994, ce film mythique a été terminé peu après que le réalisateur est mort du Sida en avril 1994. Dans mon Archive, l’image de Riggs est très présente, parce qu’il était l’un des cinéastes, des professeurs, des poètes et des défenseurs des droits des gays les plus influents des années 1980. Son dernier film explore toute la complexité de l’identité africaine-américaine, et des figures légendaires y jouent : Bell Hooks, Cornel West, Angela Davis, Essex Hemphill,… on retrouve leurs portraits dans mon Ektachrome Archive.

Cette image documente la « trève de Watts », un accord de paix légendaire entre les Crips et les Bloods, deux gangs rivaux de Los Angeles. Cela faisait plus de trente ans que les deux gangs se faisaient la guerre, et la « trève de Watts » est un cessez-le-feu conclu dans le quartier de Watts en 1992. La trève a été décidée en réaction au nombre croissant de morts à cette période. Pendant qu’il filmait Black is…Black Ain’t, Riggs est allé à Los Angeles et m’a demandé de réaliser un making-off photographique. C’est de cette manière que j’ai pu capter ce moment historique : une trève entre deux membres anonymes de gangs rivaux. »

Lyle Ashton Harris
Captcha: