0   Commentaires
Article

Paris - Marrakech, deux musées pour un grand couturier : Yves Saint Laurent

La vie recèle parfois d’étranges hasards : un mois après la disparition de Pierre Bergé, deux musées consacrés au couturier Yves Saint Laurent ouvrent leurs portes, le premier à Paris le 3 octobre 2017 et le second à Marrakech le 19 octobre 2017.

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, le goût du sur-mesure

Couverture de la biographie Yves Saint Laurent
A la Bpi, niveau 3, 743.9(44) SAI



Né en 1936 à Oran, Yves Saint Laurent passe sa jeunesse en Algérie. Il n’a que dix-huit lorsqu’il découvre le monde de la Haute Couture parisienne, grâce à Christian Dior, le génial créateur du New Look. Lorsque Dior meurt quelques années plus tard, en 1957, Yves Saint Laurent prend sa succession. Agé à peine de vingt et un ans, il crée sa première ligne "Trapèze" qui connaît un succès fulgurant. Au début des années 1960, sous l'impulsion de Pierre Bergé, son fidèle ami et mentor, Yves Saint Laurent ouvre les portes de sa propre Maison de couture, rue Spontini dans le 16e arrondissement de Paris. Le succès de ses créations est immédiat, et la Maison de couture s’installe en 1974 au 5, avenue Marceau, qui deviendra l’une des adresses emblématiques du chic parisien. Yves Saint Laurent y crée ses collections jusqu’en 2002, date à laquelle il met fin à sa carrière de grand couturier. Son style a su refléter l’avant-garde de la mode, réinventant le vestiaire d’une femme libre, indépendante et insoumise.



Pour ses adieux, Yves Saint Laurent organise un grand défilé au Centre Pompidou, retraçant ses quarante années de carrière. Les plus célèbres mannequins, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Linda Evangelista, Laetitia Casta, portent ses plus beaux modèles. En clôture, Catherine Deneuve, vêtue du mythique smoking, chante Barbara : "Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous".
 

Portrait de Pierre Bergé par le Studio Harcourt
Pierre Bergé photographié par le Studio Harcourt Paris, 1998 [CC-BY-3.0) via Wikimedia Commons



Après le décès d’Yves Saint Laurent en 2008, Pierre Bergé continue d’enrichir et de sauvegarder le patrimoine du grand couturier, contribuant au prestige de la maison Saint Laurent à travers le monde. Le 5, avenue Marceau abrite aujourd’hui le siège de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent, qui assure la conservation des pièces créées par Yves Saint Laurent et l’organisation d’expositions consacrées à la mode et à l’œuvre du couturier.







 

Musée Yves Saint Laurent Paris


Riche d’une collection regroupant 34 703 objets (robes et accessoires Haute Couture, textiles, arts graphiques, spectacles, photographies, vidéos...), le Musée Yves Saint Laurent Paris fait découvrir l’œuvre du couturier à travers ses créations emblématiques : le caban, le smoking, la saharienne ou la robe Mondrian. Précurseur, Yves Saint Laurent est le premier couturier de sa génération à archiver systématiquement son travail. Il en résulte des croquis et des prototypes uniques, certains modèles étant considérés comme de véritables œuvres d’art.

Nathalie Crinière, scénographe, et Jacques Grange, décorateur d'intérieur, ont fait en sorte de reconstituer l’esprit originel de la Maison de Haute Couture du temps de son activité, des années 1974 à 2002. Des splendeurs du Second Empire au studio historique du couturier, le parcours muséal retrace un pan entier de l’histoire de la mode.

Musée Yves Saint Laurent Marrakech


Parallèlement au projet parisien, un second musée ouvre ses portes à Marrakech, où Pierre Bergé et Yves Saint Laurent séjournaient régulièrement. Situé à côte du jardin Majorelle, le Musée Saint Laurent Marrakech se veut un hommage à la ville dont les couleurs, les parfums et les sons rappelaient au couturier son enfance à Oran, lui inspirant parmi ses plus belles collections.
 



Pour abriter le musée, Pierre Bergé souhaitait "un bâtiment contemporain, ancré dans le Maroc et qui ne soit pas un mausolée". Il choisit le Studio KO, initiales des architectes Karl Fournier et Olivier Marty, pour imaginer cet édifice aux teintes terre brûlée, comme sorti du désert. Le musée réunit ainsi deux univers chers à Yves Saint Laurent, la mode et le Maroc. L’extérieur du bâtiment suggère en effet la dentelle, tandis que son intérieur évoque la doublure d'un tissu soyeux. La couleur de la brique en terre cuite, mêlée au béton et au marbre, rend hommage aux traditions et au savoir-faire local.

Björn Dahlström, directeur du Musée Yves Saint Laurent Marrakech, explique au Salon International des Techniques Muséographiques (SITEM 2017) que "le musée marocain n’aura pas de collection propre, il recevra environ 250 pièces de la Fondation Yves Saint Laurent en dépôt, choisies pour leur évocation du travail de la couleur et du rapport du couturier avec l’Afrique". Le musée, doté de salles d’expositions permanentes et temporaires, d’un auditorium et d’une bibliothèque de recherche, a été conçu comme un grand centre culturel.


Ces deux initiatives, ambitieuses et complémentaires, constituent un fait unique dans l’histoire de la mode, contribuant à écrire les grandes pages de l’histoire de la Haute Couture du 20e siècle.

Logo Yves Saint Laurent créé par Cassandre en 1961
Logo Yves Saint Laurent créé par Cassandre en 1961 [Domaine public]

 

Captcha: