0   Commentaires
Sélection

Wifredo Lam au Centre Pompidou

Jusqu'au 15 février 2016, le Centre Pompidou consacre  une rétrospective à l'œuvre du peintre cubain Wifredo Lam (1902-1982). Découvrez notre sélection de documents pour éclairer l'univers singulier d'un artiste rebelle, inclassable, chercheur d'horizons, passeur de mondes.

 

Wilfredo Lam, Cuba, 1956
Wilfredo Lam, Cuba, 1956
© Estate Jesse A. Fernandez
Collection France Mazin Fernandez



Wifredo Lam naît en 1902 à Cuba, d'un père chinois originaire de Canton, d'une mère d'origine africaine et espagnole. Très jeune, il s'adonne au dessin, suit des études artistiques à Cuba puis part à Madrid en 1923 prolonger sa formation à l'Académie San Fernando. Il ne retrouvera son île qu'en 1941. Il partage ensuite son temps entre Cuba, New York, Paris et Albissola en Italie. Il s’éteint à Paris en 1982.


Sa vie est marquée par l'exil, les voyages, une grande curiosité intellectuelle, un intérêt pour toutes les cultures, un engagement politique, des rencontres et amitiés déterminantes (Pablo Picasso, André Breton, Michel Leiris, Aimé Césaire…). Ses tableaux au dessin très sûr et aux couleurs subtiles mêlent des formes modernes à un monde de mythes afro-cubains, de symboles ésotériques et de figures syncrétiques.


"Je suis à 50 % cartésien et à 50 % sauvage"  

“Je n’ai jamais inventé mes tableaux en fonction d’une tradition symbolique, mais toujours à partir d’une excitation poétique.”


 

→   l'exposition 


 
→  notre bibliographie téléchargeable au format pdf (311 Ko)  :  Vie et œuvre; Paris, Marseille; Retour au pays natal, l'Ami des poètes.

 

→ pour en savoir plus sur la vie de l'artiste

 
Captcha: