0   Commentaires
Analyse

4,5,6 webdocumentaires

En 2013, nous présentions 3 webdocumentaires, suite à l'événement "Singulier pluriel, le webdoc tisse sa toile". Pour faire suite à la 2è édition, voici 3 webdocumentaires récents, tous les trois originaux et de qualité.
L'un aborde un sujet grave, les suicides par immolation, l'autre nous entraîne dans les aventures du célèbre jeu radiophonique des 1000 euros, et enfin avec le troisième on vit l'expérience de futurs parents ...
Bienvenue dans le monde des webdocumentaires, ces nouvelles formes de créations multimédias, entre le documentaire et le site internet, qui en disent long sur un sujet, d'une façon attractive et surtout interactive.

Le Grand Incendie, de Samuel Bollendorff et Olivia Colo 

Production : Honkytonk Films et France Tv

image extraite du webdoc
image extraite du webdoc



Webdoc Le grand incendie, France Tv

Ce webdocumentaire aborde un sujet grave, peu connu de tous et pourtant médiatisé. Pourquoi, comment, des personnes arrivent à franchir le pas de s’immoler sur la place publique ? Les chiffres sont affolants : en France, depuis 2011, tous les quinze jours, une personne accomplit cet acte violent, que ce soit sur le parking de son entreprise, dans la cour d’école, devant le centre des impôts ou le Palais de l’Elysée. Ils sont cadres dirigeants, instituteurs, retraités ou demandeurs d’emploi.
Samuel Bollendorff et Olivia Colo, les deux coauteurs de ce webdocumentaire, ont passé deux ans à enquêter pour recenser chacune des immolations survenues en France depuis 2011. Ils ont retrouvé les témoins, écouté les proches et collègues. 
La navigation est linéaire et basée sur une ligne graphique de style bande son, qui délimite en deux l’écran. 
En haut de cette ligne, on peut écouter et regarder les discours officiels avec des images d’information télé ou radio, les politiciens, les dirigeants, qui essaient de relativiser leur responsabilité, de replacer ces actes dans le contexte économique, politique et social. 
En dessous de la ligne, viennent témoigner les proches ou ceux qui les ont côtoyés. Avec toute leur pudeur, leur tristesse, leur colère, ils racontent le bouleversement d’une vie et l’incompréhension de cet acte indicible.
Ce webdoc est sobre graphiquement : fond blanc, lignes et typographies noires, ambiance sonore abstraite et efficace. Il suscite toutefois beaucoup d’émotions et, sans pathos,  rend dignité et respect aux victimes de la souffrance au travail ou de la crise économique.
 
Pour en savoir plus :
http://paris-ile-de-france.france3.fr/2013/12/18/decouvrez-le-grand-incendie-le-nouveau-webdoc-de-francetv-nouvelles-ecritures-et-honkytonk-films-380133.html

Le jeu des 1000 histoires, de Philippe Brault

Production : Upian et France Inter, Radio France
image extraite du webdoc
image extraite du webdoc
Webdoc Le jeu des 1000 histoires

Ding ding ding … Les trois coups du jeu des mille francs (aujourd’hui mille euros) résonnent dans notre imaginaire familier de sons radiophoniques. Ce plus ancien jeu de l’histoire de la radio continue d’avoir du succès, des auditeurs et des spectateurs pour chaque enregistrement.
Sur le principe d’une machine à sous, l’internaute doit lancer le jeu en cliquant sur trois images correspondant à trois séquences qui vont raconter trois épisodes de la vie de ce jeu et de ceux qui l’animent et qui y participent : une séquence raconte ce qui précède l'émission ; une autre ce qui se passe pendant l'enregistrement ; une dernière raconte ce qui se passe après l'enregistrement, quand on range, quand on rentre. 
Dix séquences sont possibles à chaque fois, soit milles histoires différentes à créer.
Nicolas Stoufflet et Yann Pailleret sont les deux protagonistes, l’un animateur, l’autre homme à tout faire et grand manitou du “ding ding”.
Le webdoc est une invitation au voyage dans toutes les régions de France. Avant chaque émission, on visite, aux côtés des deux protagonistes, une ville, un monument, une usine. On les suit dans leurs aventures, leurs mésaventures. On voit l’envers du décor, on assiste aux émissions et on met enfin des visages et des lieux sur cette mythique émission. 
Attendez-vous aussi à vous divertir, car il y a dans cette émission beaucoup d’humour, mis au service de trois principes : rire, jouer, apprendre..
Laissez-vous tenter ! vous ne serez certainement pas déçus.

A écouter : le lancement du webdoc sur France Inter :
http://www.franceinter.fr/emission-sans-deconnecter-le-jeu-des-1000-histoires-le-webdoc-du-jeu-des-1000-euros
 

Modern couple, d’Andrès Jarach

Production : Quark et Arte France
image extraite du webdoc
image extraite du webdoc
Webdoc Modern couple

Devenir PARENT,
ça vous chamboule un HOMME,
ça vous transforme une FEMME.
Dans leur vie, plus rien ne ressemble aux catalogues de mobilier suédois.
 
Que pensent les femmes de ce que les hommes ne disent pas à leur femme ? Que pensent les hommes de ce que les femmes ne disent pas à leur compagnon ?
On va enfin le savoir grâce à vous, choisissez votre camp !

Le webdocumentaire est assez classique dans sa forme mais très drôle et inventif dans les séquences vidéo ou les tests associés. Il est structuré en deux grandes parties : le point de vue de la femme d’un côté, celui de l’homme de l’autre. Pour chaque séquence sont mis en regard des informations pratiques, des tests, des questionnaires qui permettent d’aller plus loin et d’avoir, aussi, des réponses aux questions que tout futur parent peut se poser.
Les images sont très touchantes et émouvantes. Certains internautes se remémoreront sûrement ces moments uniques de la découverte de la parentalité, d’autres seront peut-être tentés de fuir en courant..
Esthétiquement, l'ensemble est un clin d’oeil à cette grande entreprise suédoise connue de toute personne qui emménage. Une façon d’associer la naissance d’une famille à la création d’un nid et de tous ses à-côtés.
Modern couple a reçu le prix Varenne Web&Doc FIGRA 2013, et sera diffusé sur Arte dans son intégralité le 18 juillet 2014.

Pour aller plus loin : une interview d'Andrès Jarach
http://www.humanite.fr/medias/andres-jarach-des-frontieres-poreuses-et-instables-544560
Captcha: