0   Commentaires

Nouvelles parutions 2017

Une sélection d'ouvrages récents sur le cinéma documentaire en français et en anglais
©Stocklib/Pedro Antonio Salaverrìa Calahorra
L'insistance des luttes : images, soulèvements, contre-révolutions, Dork Zabunyan, De l'Incidence, 2016 

Les vidéos réalisées par les protagonistes des soulèvements arabes de l'année 2011 forment le point de départ et composent la matière première de ce livre. Elles portent témoignage d'une histoire contemporaine tourmentée, mais elles engagent aussi, un avenir de ces soulèvements. Pourquoi filmer parfois au péril de sa vie une manifestation contre un régime autoritaire ? Que deviennent les images et les sons de ces luttes ? Comment le cinéma s’empare-t-il de ces images après coup ?
L’ouvrage décrit et analyse les différentes catégories d’images, leur circulation dans les réseaux, les usages qui en sont faits.
 
Lire un entretien avec Dork Zabunyan :
http://www.debordements.fr/Dork-Zabunyan-2017

 
Filmer les réfugiés : cinéma d’enquête, études visuelles et subjectivité assumée, Documentaires, films ethnographiques, ethno-fictions ou égo-fictions ? Fabienne Le Houérou, L’Harmattan, 2016

Le Cinéma d'enquête, qui est à la croisée de toutes les sciences sociales, se distingue par un réel travail scientifique. Néanmoins, l'auteure, qui interroge sa propre production cinématographique, élabore une théorie de l'authenticité des études visuelles qui se fonde sur une subjectivité assumée. L'affectivité, par exemple, en n'évitant pas les paradoxes et les contradictions, est une posture intellectuelle et esthétique centrale. Au-delà de ces réflexions théoriques, la chercheuse revient sur son travail de cinéaste : films ethnographiques, films de genre, ethno-fictions, ou tout simplement films d'enquête ? (Source : éditeur)



 
Claude Lanzmann, un voyant dans le siècle, sous la direction de Juliette Simont, Gallimard, 2017
 
Le réalisateur de Shoah, Claude Lanzmann est aussi un résistant, un ami de Sartre et de Simone de Beauvoir, un écrivain. Sa vie est intimement liée au 20è siècle et son œuvre a bouleversé notre vision du monde. Plus de trente ans après sa réalisation, Shoah continue de toucher profondément. Claude Lanzmann, à 92 ans, poursuit son travail au présent et au futur.
Cet ouvrage réunit des cinéastes, philosophes, médecins, écrivains de tous horizons pour faire le portrait de Claude Lanzmann. Shimon Peres, Arnaud Desplechin, Philippe Sollers, Boualem Samsal, Marcel Gauchet, notamment, ont contribué en toute liberté et avec la seule consigne : « quelle est pour vous la signification vive de ce qu’a transmis Claude Lanzmann ? » Il en résulte une variété de textes et d’essais qui en esquissent le portrait.
L’ouvrage contient également un long entretien avec Claude Lanzmann et la transcription de son entretien avec Abraham Bomba, le coiffeur de Treblinka.


 
Le documentaire retrouvé, Pierre Mathiote, Le Blog documentaire, 2016
 
Le Blog documentaire publie cet ouvrage de Pierre Mathiote, écrivain, scénariste, producteur et réalisateur pour le cinéma et la télévision. C’est un plaidoyer passionné pour le documentaire de création aujourd’hui en France où roman et essai se répondent. Il convoque Hugo, Rousseau, Camus, Sartre… pour dénoncer les rouages du système (télévision, internet).
 
Lire un extrait du livre sur le Blog documentaire et un entretien avec Pierre Mathiote


 

Shoah, une double référence ? Des faits au film, du film aux faits, Rémy Besson, MkF éditions, 2017

L’historien et spécialiste des cultures visuelles Rémy Besson retrace la genèse du film Shoah de Claude Lanzmann, sa réalisation et sa diffusion, sa réception. Il étudie comment le film est devenu une référence pour l’Histoire par son sujet et pour le cinéma, par sa forme, des heures de témoignages sans images d’archives.
 
Lire l’article de Rémy Besson dans le carnet « Devenir historien-ne, méthodologie de la recherche et historiographie » :  http://devhist.hypotheses.org/3504



 
Pour la suite du monde de Pierre Perrault et Michel Brault par Caroline Zéau, Yellow Now, 2017. Collection Côté films ; 34

Une analyse du film documentaire de Pierre Perrault et Michel Brault, sorti en 1963, qui décrit la vie des habitants de l’Ile-aux-Coudres, une île du fleuve Saint-Laurent. L’originalité du film tient dans la représentation de la vie réelle et de la vie jouée par les habitants. L’ouvrage démontre que c’est un film fondateur pour le cinéma documentaire contemporain.




 
En regardant le sang des bêtes, Muriel Pic, Editions Trente-trois morceaux, 2017

Au cours de recherches sur les abattoirs, Muriel Pic, professeur de littérature, critique littéraire et traductrice, découvre le film poignant de Georges Franju Le sang des bêtes (1949). L’ouvrage est un montage de cent fragments qui retracent la confrontation aux images du film tourné aux abattoirs de la Villette et de Vanves. On y trouve des photographies et des textes relatifs au tournage, des fragments de récits autobiographiques, des réflexions sur l’abattage de masse des animaux et la condition animale et humaine ainsi que des références à des écrivains, Lautréamont, Walter Benjamin ou Elias Canetti.


 

The conscience of cinema : the films of Joris Ivens 1912-1989, Thomas Waugh, Amsterdam University press, 2016

Un ouvrage de référence consacré à l’œuvre du documentariste néerlandais Joris Ivens (1898-1989) qui représente pour Thomas Waugh le travail d’une vie.  Les films d’Ivens sont analysés par ordre chronologique tout en apportant des informations sur le processus de production, leur influence, l’esthétique, les facteurs politiques. L’ouvrage contient des entretiens avec Joris Ivens vers la fin de sa vie. Ainsi que l’écrit Waugh dans son introduction, Joris Ivens était un artiste qui a poussé le documentaire aux limites de la conscience pendant plus de six décennies.




 
The Alexander Medvedkin reader, compiled by Alexander Medvedkin, Jay Leyda and Nikita Lary, University of Chicago press, 2016
 
Cet ouvrage propose une sélection de textes du réalisateur russe Alexandre Medvedkine (1900-1989) réunis pour la première fois : écrits autobiographiques, scripts, satire, mais aussi des textes d’Eisenstein et de Chris Marker. Ces documents abordent ses expériences au cinéma et au théâtre, ses tentatives de développer la satire comme un genre majeur. Marginalisé par le régime soviétique, Medvedkine était soutenu par des personnalités comme Eisenstein, Dovchenko et Gorki.  Cette sélection révèle l’importance de son œuvre dans l’histoire du cinéma documentaire.




 
Contemporary documentary, edited by Daniel Marcus and Selmin Kara, Routledge, 2016
 
Les auteurs explorent les nombreuses formes que prend le documentaire en ce début du 21è siècle. Chaque essai traite d’une forme de documentaire : docufiction, documenteur, les relations entre fiction et nonfiction ; quelques essais s’attachent au film expérimental ainsi qu’à d’autres formes qui ouvrent de nouvelles perspectives comme le documentaire animé, le documentaire interactif et le documentaire crowdsourcé.




 
Essays on the essay film, edited by Nora M. Alter and Timothy Corrigan, Columbia University press, 2017

Une anthologie de textes fondamentaux sur l’art et l’histoire du film essai. On y trouve des textes classiques par des auteurs comme Georg Lukács, Theodor Adorno, Aldous Huxley, André Bazin, Hans Richter, Alexandre Astruc, et des essais par d’autres grandes figures actuelles de la critique cinématographique tels Michael Renov, Thomas Elsaesser, Jean-Pierre Gorin, Lynne Sachs, et Isaac Julien. Cet ouvrage permet de comprendre la forme et la fonction du film essai grâce à des approches variées.
 
Captcha: