"Atelier de conversation" au cinéma !

"Il n'y a pas d'étrangers. Il n'y a que des gens qu'on ne connaît pas encore", annonce l'affiche du Atelier de conversation.

Affiche du film atelier de conversation  


À la Bibliothèque publique d‘information, des personnes venant des quatre coins du monde se rencontrent chaque semaine dans l'atelier de conversation pour parler français. Des réfugiés de guerre côtoient des hommes d‘affaires, des étudiants croisent des victimes de persécutions politiques. Malgré leurs différences, ils partagent un objectif commun : apprendre la langue et trouver des allié(e)s pour pouvoir (sur)vivre en France. C‘est dans ce lieu rempli d‘espoir où les frontières sociales et culturelles s‘effacent, que des individus, dont les routes ne se seraient jamais croisées, se rencontrent d‘égal à égal.


Tourné intégralement à la Bpi pendant deux ans au sein de "vrais" ateliers de conversation, ce documentaire montre des personnes venues d'horizons différents qui discutent, débattent, rient et pleurent parfois sur des sujets aussi variés que les métiers d'hommes et de femmes ou ce qui nous manque quand on quitte son pays. En effet, au début de chaque atelier, l’animateur choisi un thème de discussion et rappelle la règle : on ne parle qu’en français et on n’aborde pas les problèmes politiques et le sujet de la religion. Bien évidemment, cette règle est bien souvent trangressée donnant lieu à des débats des plus intéressants. La confrontation des points de vue de personnes venant de Syrie, des Etats-Unis, d’Inde ou de Chine donne à entendre un débat d’idées d’une rare richesse. 


Le réalisateur d'origine autrichienne, Bernhard Brausntein, a lui-même été un participant régulier des ateliers de conversation pendant un an. À son arrivée en France en 2010, il ne parlait pas un mot de français. ll explique avoir beaucoup progressé grâce à ces séances et surtout avoir vécu des moments rares et magiques qu'il a eu envie de partager grâce à ce documentaire.


Atelier de conversation, de Bernhard Braunstein à découvrir au cinéma à partir du 7 février 2018. 
En partenariat avec la Bpi.