0   Commentaires
Article
Appartient au dossier :

Martin Luther King : "I have a dream..."

Le 28 août 1963, lors de la "Marche sur Washington pour la liberté et l'emploi", le pasteur Martin Luther King prononce au Lincoln Memorial de Washington un discours aux accents prophétiques, resté dans la mémoire collective du 20e siècle.
Appel à la liberté, l'égalité, au-delà des couleurs de peau ou des religions, l'impact du discours, dans le contexte ardent de la lutte pour les droits civiques, a largement dépassé ce seul mouvement ou la journée du 28 août 1963.
Ce dossier se propose de retracer le contexte et la portée de ce discours célèbre.
/files/live/sites/Balises/files/Images/Histoire/Martin-Luther-King-1964-leaning-on-a-lectern-resize640x882.jpg
Martin Luther King lors d'une conférence de presse, 1964 Source : Library of Congress, Prints & Photographs Division, U.S. News & World Report Magazine Collection, [ LC-U9- 11696-9A]

Le long chemin de la communauté noire

La longue lutte des Noirs pour l'affirmation de leurs droits et de leur dignité au sein de la nation américaine, poursuivie depuis la "déclaration d'émancipation" d'Abraham Lincoln (1863), s'est intensifiée à partir des années 1950 : dans cette lutte pour les "droits civiques", le rôle de catalyseur de Martin Luther King, homme de foi, orateur énergique et habile, inspiré par les thèses non-violentes de Gandhi, a été fondamental.

Depuis 1955 notamment, avec le boycott des bus de Montgomery (Alabama), les organisations noires ont impulsé une série d'actions non-violentes et / ou de désobéissance civile pour obtenir l'égalité des droits et la fin des discriminations et de l'oppression dans les États du sud des Etats-Unis, restés des bastions de la ségrégation.
 

1963 : l'année du tournant pour les droits civiques

L'année 1963 s'inscrit dans cette séquence du mouvement des droits civiques et en constitue l'un des moments les plus importants.


Au printemps 1963, M. L. King, son organisation, la SCLC (Southern Christian Leadership Conference, créée en 1957), et d'autres mouvements noirs réussissent lors de la "campagne de Birmingham (Alabama)" à faire reculer la ségrégation dans cette ville au climat particulièrement oppressif pour la communauté noire. Cette campagne permet à la communauté noire d'afficher de façon spectaculaire au niveau national sa dignité, la légitimité et la force de ses revendications.

Elle conduit le président démocrate J. F. Kennedy à relancer des initiatives législatives en faveur des droits civiques (annonce en juin 1963 d'une nouvelle proposition de loi pour les droits civiques), et les mouvements noirs à organiser le 28 août 1963 une "marche pour l'emploi et la liberté" au Lincoln Memorial de Washington.
Captcha: