Brève
Appartient au dossier :

Le micro-blogging en Chine

Les sites de micro-blogging et les réseaux sociaux internationaux comme Twitter ou Facebook sont interdits en Chine, où les internautes ont le choix entre leurs équivalents Chinois comme Weibo ou Tencent. 
/files/live/sites/Balises/files/Images/Culture%20numerique/clavierchinoisparSimonQ_CC_BY-NC-ND_2.0.jpg
Par Simon Q (CC BY-NC-ND 2.0)
Ces sites, utilisés par plus de la moitié des 513 millions d'internautes chinois, ont été accusés en 2012 de contribuer à répandre la contestation du régime en place.

Depuis mars 2012, les internautes n'ont plus le droit d'utiliser de pseudonyme et se voient contraints de révéler leurs véritable identité sur les sites de micro-blogging.

A lire :

"Pékin durcit encore un peu plus la censure d'Internet en Chine" dans Le Monde (31-03-2012)

"La Chine met fin à l'anonymat sur ses réseaux de micro-blogging" dans Libération (08-02-2012)
Captcha: