0   Comentarios
Acta
Contenido de los archivos :

Une spécificité au sein du réseau : les bibliothèques de la ville de Barcelone

Le réseau des bibliothèques de la ville de Barcelone bénéficie d’un statut particulier au sein de la province. Il est en effet dirigé par un consortium auquel prennent part à la fois la ville et la province de Barcelone, qui supervisent donc ensemble le bon développement des services de lecture publique. Par rapport aux contrats individuels que signe la province avec les différentes municipalités du territoire, cet accord global atteste d’une plus grande autonomie laissée au réseau municipal dans la gestion des équipements, du personnel ou encore dans le développement des services. La province continue d’apporter un soutien, qu’il soit financier (elle participe à hauteur de 35% du budget total du consortium) ou non (aide à l’élaboration du Plan de Bibliotecas).

L’organisation du réseau municipal de lecture publique

Historiquement, ont longtemps prévalu au sein de la ville de Barcelone les maisons de la culture, influentes institutions similaires aux MJC en France. En 1993, à l’occasion de la formation officielle du réseau des bibliothèques de la ville de Barcelone, ce sont ces dernières qui remplacent peu à peu les maisons de la culture. Le réseau de lecture publique n’a dès lors cessé de grandir, notamment sous l’impulsion du premier Plan de Bibliotecas s’étendant de 1998 à 2010, développé par la ville et par la province. De nombreux investissements ont notamment été consentis par les deux acteurs pour remettre à niveau un réseau de bibliothèques qui avait accusé un retard important par rapport à ses voisins européens. Aujourd’hui, lorsque l’on interroge le directeur de la lecture publique de la ville de Barcelone, Ramon Bosch, celui-ci décrit un réseau extrêmement équilibré, sans tête de réseau global mais avec de puissantes bibliothèques de districts qui chapeautent chacune un ensemble de bibliothèques de proximité. Il est ici opportun de rappeler que le réseau de la ville de Barcelone est découpé en plusieurs zones (districts), chacune étant pilotée par une bibliothèque chef-de-file et composée de plusieurs bibliothèques de proximité. Un découpage que l’on trouve souvent en France sous le vocable de « territoires » dans les grandes agglomérations.
Tout comme pour la province, la ville dispose d’un service central administratif (Gerencia de biblioteques) qui supervise l’activité du réseau et centralise une partie des processus, notamment la planification stratégique, la mutualisation des services et les ressources humaines. La Gerencia a établi l’équivalent d’un projet scientifique, culturel, éducatif et social qui fixe les grands objectifs stratégiques sur le long-terme, et dont les bibliothèques doivent s’emparer et décliner selon leur contexte local. Les réunions régulières entre bibliothèques de district et de proximité permettent de définir un plan d’action commun ; de même, les élus de quartier sont très présents aux côtés des bibliothèques : chaque année, en concertation avec l’ensemble des établissements du district, ils dressent un bilan d’activité et définissent les objectifs pour l’année suivante. La priorité politique est donnée à la collaboration avec l’ensemble des acteurs culturels du territoire : à ce titre, la Gerencia a mis en place des groupes de travail transversaux qui fédèrent un ensemble d’acteurs du secteur culturel, principalement du secteur public mais également du secteur privé (associations, librairies…).
La bibliothèque Camp del  Arpa, © Jérémy Paillet


Les perspectives d’un réseau en plein essor

Depuis l’aboutissement du premier Plan de Bibliotecas en 2010, le réseau connaît un excellent développement. Les 40 bibliothèques animées par plus de 380 professionnels totalisent près de 2,5 millions de documents. 4,5 millions de prêts sont réalisés chaque année auprès des quelques 1 million d’inscrits, soit 55% de la population totale. L’ambition de structurer un réseau cohérent et équilibré prend peu à peu forme, la ville et la province de Barcelone ayant redoublé d’efforts pour mettre à niveau plusieurs établissements via une série de réhabilitations mais également de nouvelles constructions. Ces efforts sont récompensés par une popularité grandissante : cela fait plusieurs années de suite que les bibliothèques arrivent en première position comme service municipal préféré des Barcelonais sur la base des enquêtes annuelles menées par la mairie. En ce qui concerne les objectifs pour les années à venir, la ville de Barcelone entend d’une part pérenniser la structuration du réseau, alors que se dessinent d’ autre part une stratégie de promotion des outils et ressources numériques et une réflexion plus approfondie sur l’opportunité de mettre en place un réseau de bibliothèques unique d’ambition métropolitaine.

En termes d’organisation de travail, les bibliothèques de districts assument de plus en plus de missions bibliothéconomiques faisant le lien entre les axes stratégiques de la Gerencia et leur déploiement opérationnel à l’échelle locale, alors que les bibliothèques de proximité se muent en véritables centres culturels.
Le service central, quant à lui, voit son rôle de planification et d’élaboration stratégique se renforcer : il intervient de plus en plus en soutien et de moins en moins de manière directe auprès des bibliothèques. Symptôme de ce changement, la mise en place de laboratoires d’expérimentation au service central, qui ont pour mission de faire remonter les projets locaux à succès du réseau, d’envisager leur généralisation (théorique mais surtout pratique) sur le réseau de la ville, avant de les déployer de manière générale et définitive auprès de toutes les bibliothèques. La philosophie du projet est simple et rejoint en partie celle développée par le service central de la province: plutôt que d’initier un ensemble de services généralistes et de les promouvoir de façon verticale sur le réseau, l’initiative est donnée aux bibliothèques locales, qui deviennent des ruches d’innovation et de créativité pouvant faire bénéficier de leur savoir-faire à l’ensemble du réseau. Les initiatives locales deviennent alors le moteur d’une offre de lecture publique toujours plus riche et complémentaire, dont le service central est le principal garant et incubateur. Encore une autre façon d’envisager l’avenir des bibliothèques au prisme de la collaboration.
 
La bibliothèque La Fréternitat, quartier de la Barceloneta, © Jérémy Paillet 

 
Captcha value: