Les actions culturelles et médiations - L'exposition Duras Song, portrait d'une écriture

Rapport_Activite_2014

21 Les actions culturelles et médiations L’exposition Duras Song, portrait d’une écriture La Bpi a proposé au public du 15 octobre 2014 au 12 janvier 2015 une exposition consacrée à Marguerite Duras. Coproduite par l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine, cette manifestation a permis de présenter près de 400 documents d’archives (manuscrits, tapuscrits, photographies, films documentaires, pièces radiophoniques, etc.) dans une scénographie pensée pour lier l’écriture duras-sienne à l’art contemporain. Jean-Max Colard (critique d’art, directeur de la page « Arts » du magazine Les Inrockuptibles, maître de conférence en littérature contemporaine), commissaire de l’exposition, et Thu Van Tran (représen-tante d’une nouvelle génération de plasticiens français), directrice artistique, ont conçu un parcours proposant aux visiteurs une entrée dans l’intermédialité de l’oeuvre durassienne. L’exposition a ainsi mis spatialement l’accent sur la tension entre une écriture du « dedans » et une écriture du « monde extérieur ». Le « dedans » désigne l’écriture de l’intime et de la pulsation créative, qui se porte aussi bien et en toute liberté vers le livre, le théâtre, la parole ou le cinéma. « Outside » et « Monde extérieur » (tels que les nomme Marguerite Duras elle-même dans ses deux recueils d’articles journalistiques) désignent l’écriture réactive face au monde, qui manifeste sa capacité à s’engager, à résister devant l’évènement, à rendre compte des amitiés ou de la tragédie historique. L’exposition a attiré environ 38 819 visiteurs sur 13 semaines d’exploitation. L’accès libre et gratuit était facilité aux visiteurs munis du billet du jour et du Laissez-passer du Centre Pompidou par une ouverture directe depuis la chenille au niveau 2 de la Bpi. En outre, une importante gamme de mé-diations était proposée aux publics : application mobile pour smartphones, visites de groupe, visites scolaires, visites à l’attention de publics handicapés. Duras Song a également donné lieu à une programmation associée ambitieuse, pluridisciplinaire : rétros-pective « Marguerite Duras cinéaste » (31 séances / 5000 entrées) en collaboration avec le service Cinéma du Centre Pompidou, rencontres « Écrire après Duras » en Petite Salle (150 entrées pour une jauge de 158 places), lecture de Dominique Blanc et Sandra Choquet en Grande Salle (400 entrées pour une jauge de 400 places), lectures dans l’espace d’exposition par les élèves comédiens du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (9 séances / 550 personnes). Le plan de communication, les partenariats médias (Télérama, Arte, France Culture, Festival d’Au-tomne) et les partenariats de production mis en place (Centre Pompidou, Ina, Pierre Frey) ont généré de très nombreux retours de presse, notamment : • émissions de radios nationales et FM : 14 • télévisions nationales : 5 • dépêches Agences de presse : 2 • quotidiens nationaux : 7 • hebdos nationaux : 10 • presse littéraire : 8 • presse art et cinéma : 6 • presse internationale : 10 • sites et médias web : 60


Rapport_Activite_2014
To see the actual publication please follow the link above