Page 14

Bpi - Rapport d'activité 2015

14 Pratiques numériques et attentes L’équipement numérique personnel des usagers de la Bpi a considérablement changé au cours des der-nières années, de même que les attentes des publics en général en matière de services numériques. 49% des personnes interrogées déclarent avoir utilisé leur ordinateur personnel au cours de leur visite, soit une personne sur deux (36% en 2012) ; 59% des usagers se sont par ailleurs connectés au wifi au cours de leur passage dans la bibliothèque (près du double de la proportion enregistrée trois ans plus tôt en 2012) et 36% des usagers en moyenne sont venus avec l’intention explicite d’utiliser le wifi (17% seulement en 2012). Le niveau élevé de ces indicateurs explique en partie le fait que la consultation des ordinateurs de la Bpi soit passée de 27,5% en 2012 à 14% en 2015 : l’autonomie des usagers est plus grande et les projets de visite, comme on l’a vu, consistent très majoritairement à venir travailler sur ses propres documents. Cette autonomie ne concerne toutefois pas toutes les catégories d’usagers : près de 50% des personnes re-levant de la catégorie « autres inactifs » déclarent utiliser les postes informatiques de la Bpi ainsi que plus de 30% des retraités et des personnes en recherche d’emploi. Le « wifi documentaire » (offre de presse et de revues électroniques accessible sur place sur son propre matériel informatique), est déjà par ailleurs connu d’un tiers des publics et utilisé par une personne sur dix alors que ce service est très récent dans la bibliothèque : encore un indicateur qui permet de mesurer l’évolution des pratiques et des attentes en matière de numérique. On peut noter enfin que près d’une personne sur deux interrogée en 2015 déclare avoir utilisé un logiciel d’une suite bureautique au cours de sa visite (48% des personnes interrogées ont utilisé Word, Excel (MS Office) ou encore Open Office). C’est le cas de 62% des personnes ayant utilisé leur ordinateur personnel : travailler sur ses propres outils et sur ses propres documents à la Bpi implique souvent - et de plus en plus - des activités numériques. Principales qualités, principaux défauts de la Bpi Pour terminer, l’enquête réalisée en 2015 permet également d’actualiser les données concernant les prin-cipales qualités et les principaux défauts perçus que les usagers de la Bpi attribuent à la bibliothèque. Peu de changements notables ici en ce qui concerne ces indicateurs : parmi les points forts reconnus à la bibliothèque, la qualité des espaces et la qualité des collections arrivent en première position (38% des personnes interrogées pour l’une comme pour l’autre), le calme de l’établissement arrivant en troi-sième position (30% des personnes interrogées). Les taux moyens relevés pour les défauts perçus de la bibliothèque sont significativement souvent moins élevés en moyenne, à l’exception de la file d’attente qui concentre encore 59% des réponses ; viennent ensuite en deuxième et troisième position le bruit et le manque de place (respectivement 13% et 12%).


Bpi - Rapport d'activité 2015
To see the actual publication please follow the link above