Les actions culturelles et les médiations

Bpi - Rapport d'activité 2015

25 Les actions culturelles et médiations L’exposition Claire Bretécher (18 novembre 2015 – 8 février 2016) L’exposition Claire Bretécher, signalée par de nombreux médias avant même son inauguration, et dont la couverture presse n’a cessé d’être enrichie durant la période de présentation au public, a remporté un vif succès. Malgré les attentats survenus le 13 novembre à Paris, le public a été nombreux (25 278 visiteurs en 2015, soit durant les six premières semaines d’ouverture de l’ex-position) ; tant par l’accès réservé au niveau 2 de la Bpi via la chenille aux visiteurs disposant du Billet du jour du Centre Pompidou que par l’entrée principale de la Bpi. Première rétrospective d’envergure consacrée à une figure majeure de la bande dessinée, l’exposi-tion Claire Bretécher s’est attachée à rendre compte du talent et de la rigueur graphique de cette grande dessinatrice qui a accompagné de ses dessins sarcastiques l’essor de la presse magazine des années 1970. À travers la présentation d’esquisses, de dessins, portraits, peintures, calques et planches, mais aussi de nombreux documents audiovisuels, (plus de 250 documents exposés), le parcours de l’exposition a ainsi dévoilé au visiteur la personnalité et l’humour d’une artiste sans concession. Après les rétrospectives dédiées à Reiser, Willem, Gourmelin, Spiegelman, la bibliothèque a poursuivi ainsi l’exploration des univers de dessinateurs majeurs du XXème siècle et célébré l’art graphique ou le 9ème art, cette expression artistique contemporaine. Parcours de l’exposition Le parcours de l’exposition était centré sur la manière dont l’artiste a su deviner et croquer les évolutions sociétales de notre époque tout comme les permanences de certains âges de la vie. L’exposition, composée de trois parties, se déployait ainsi : • Un premier espace, intitulé « Elle », a permis de donner un aperçu de la diversité de la technique et du talent de Claire Bretécher à travers les différentes esquisses et documents préparatoires qui composent son travail, tout en montrant au visiteur la personnalité de l’artiste. Une place importante était laissée à son activité de peintre, puisque Claire Bretécher a montré son talent de portraitiste en réalisant des toiles de ses proches. • La deuxième partie a présenté, en un déroulé chronologique, son parcours dans la presse, de ses débuts dans les années 1960 à sa collaboration avec Le Nouvel Observa-teur durant plusieurs décennies. De la naissance de chaque personnage à l’analyse du contexte de la bande dessinée dans la presse des différentes époques, le visiteur a pu ap-préhender le travail de Claire Bretécher dans un environnement plus large et découvrir une trentaine d’albums et de traductions qui témoignent de l’ampleur de son oeuvre. • La dernière partie, le coeur même de l’exposition, a dressé la peinture du monde social dans ses multiples composantes : famille, éducation, travail, normes et canons esthétiques, rapports sociaux de sexe, de classe, racisme… et, bien sûr, le personnage d’Agrippine, devenu une allégorie de l’adolescence.


Bpi - Rapport d'activité 2015
To see the actual publication please follow the link above