Page 34

Bpi - Rapport d'activité 2015

34 Littérature en scène En 2015, le cycle Littérature en scène a renouvelé son invitation au public d’entrer au coeur de la litté-rature par l’écoute du texte lu : par son auteur, son traducteur, un comédien, … Chaque rencontre a abordé la littérature sous un angle singulier et dans une forme inédite s’associant à d’autres arts (musique, danse, …), permettant ainsi de découvrir au cours de l’année, différents genres, univers littéraires et lin-guistiques : le roman avec Marie-Hélène Lafon, Christa Wolf, Antonio Moresco, Lyonel Trouillot et Lee Seung-U ; la poésie avec Clément Marot et Jacques Jouet ; l’utopie avec Albert Meister. La diversité des formes adoptées pour chaque lecture s’est adaptée à chaque texte, révélant au mieux sa singularité : lecture par l’auteur de l’intégralité de son texte seul en scène et/ou avec diffusion d’enregistre-ments, visuel d’ambiance, complice (Marie-Hélène Lafon pour Joseph et Jacques Jouet avec Hervé Letel-lier pour Chant d’amour grand-singe) ou lecture par le traducteur (Alain Lance pour August de Christa Wolf avec diffusion de la voix de l’auteur et d’extraits de son texte lu en allemand par la comédienne Dagmar Manzel) ; lectures croisées suivies d’une présentation/discussion par Yann Nicol pour le roman-cier haïtien Lyonel Trouillot et le coréen Lee Seung-U; lecture par la comédienne Anne Alvaro pour La petite Lumière et Fable d’amour d’Antonio Moresco accompagnée au violon d’Alessio Berré et suivie d’un entretien de l’auteur et de son traducteur Laurent Lombard ; performance chorégraphique de Luigia Riva et Daniele Derossi avec les poèmes dits par le comédien Didier Sandre et le slameur Souleymane Diamanka, sur une musique originale de Sébastien Petit pour Inretita / Blasons du corps féminin ; lecture par le comédien Jacques Bonnaffé accompagné du musicien André Minvielle pour La soi-disant utopie du Centre Beaubourg d’Albert Meister. Le public a été nombreux au rendez-vous de ces rencontres, notamment pour : Inretita, le 13 avril (217 spectateurs en Grande Salle) ; Fable d’amour, le 19 octobre, avec 136 spectateurs ; La soi-disant utopie du Centre Beaubourg, le 21 novembre, avec 126 spectateurs. Chant d’amour grand-singe (18 mai, 64 spectateurs) était une participation de la Bpi au Nouveau Festival sur le thème du jeu, dans le cadre de conférences organisées par le Centre Pompidou avec l’Oulipo. Par ailleurs, la librairie Flammarion du Centre Pompidou a été associée à chaque rencontre/lecture du cycle.


Bpi - Rapport d'activité 2015
To see the actual publication please follow the link above