Page 66

Bpi - Rapport d'activité 2015

66 L’amplitude des heures d’ouverture de la Bpi (311 jours d’ouverture par an et 62 heures par semaine) requiert un grand nombre de plages de service public réalisées majoritairement par les personnels perma-nents. Le recrutement régulier de vacataires d’accueil et de rangement reste indispensable pour remédier aux vacances de postes et assurer un accueil de qualité (725 393 €). Le nombre de plages de service public ne pouvant être assurées par des titulaires s’est accru en 2015 ce qui explique l’évolution de +3.39% de la dépense consacrée aux vacataires d’accueil par rapport à 2014. Les besoins en vacations de rangement ont été moins importants en 2015 (-12%), en partie du fait de la fermeture du niveau 2, riche en collections, pendant le mois d’août 2015 à la suite de la réalisation par le Centre Pompidou de travaux sécurité incendie. Par ailleurs, l’établissement a consacré 63 165 € (contre 37 112 € en 2014, 37 840 € en 2013 et 44 160 € en 2012) aux aides au retour à l’emploi. Cette évolution est en partie liée à des modifications réglementaires. La rémunération des intervenants extérieurs a donné lieu à 15 735 € de dépenses liées à l’action culturelle (contre 13 559 € en 2014). Cette augmentation de l’enveloppe dévolue aux intermittents s’explique par la diversification et l’enrichissement de l’offre culturelle engagée depuis 2014. Les dépenses sociales, 343 247 € en 2015, sont en légère baisse de 8 573 € par rapport à l’exécution 2014. Parmi ces dépenses, celles relatives à la restauration sociale diminuent de 14 729 € par rapport à 2014 bien que les agents aient acheté plus de tickets en 2015. Cela s’explique en partie par la périodicité des marchés de restauration qui sont en vigueur du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2016.


Bpi - Rapport d'activité 2015
To see the actual publication please follow the link above