Le projet de rénovation

Bpi - Rapport d'activité 2015

7 Le projet de rénovation En octobre 2013, avant son départ à la retraite, Patrick Bazin a déposé auprès de la Ministre de la Culture et de la Communication un projet d’établissement accompagné d’un volet de rénovation de la Bpi. Ce projet a été élaboré avec les équipes de la Bpi et répond à des axes stratégiques qui doivent guider la bibliothèque dans les prochaines années, en adaptant les services et les locaux aux nouveaux usages de lec-ture et d’accès à l’information et aux savoirs. Il s’agit de diversifier les espaces tout en conservant les places de lecture et de rénover la bibliothèque autour de thématiques structurantes comme : la médiation artistique et culturelle ; l’accès à la formation tout au long de la vie ; la mise en valeur de l’actualité de la presse et de l’édition contemporaine ; le renforcement de la place du cinéma documentaire, en créant un centre de ressources ; l’éditorialisation des contenus, avec la création d’un webmagazine et la refonte du site internet de la bibliothèque ; le numérique, par l’accès à des ressources en ligne nombreuses correspondant aux besoins du public et par un suivi des nouveaux usages de lecture ; la création de nouveaux espaces permettant de développer l’éducation artistique et culturelle et de s’intéresser à des médias valorisant la relation entre l’image et l’écrit. S’ajoute à ces thématiques structurantes la coopération avec les bibliothèques de lecture publique françaises, afin de partager des informations et des bonnes pratiques, de favoriser l’échange d’expérience et de collabo-rer sur des projets innovants. A la suite de l’arrivée de Christine Carrier en tant que directrice de la Bpi en 2014, le projet de rénovation a été inscrit dans la loi de finance 2015-2017 (10 M€ d’autorisations d’engagement ouverts en 2015, com-plétant 2 M€ déjà fléchés dans le fonds de roulement de l’établissement). Sur la base du projet présenté en 2013, et en lien avec le Centre Pompidou, certaines questions et contraintes structurelles ont été soulevées. Leur résolution a considérablement avancé dans le cadre de la programma-tion des espaces en voie de finalisation menée avec l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture (OPPIC)1 . Ainsi, grâce à une étude commandée fin 2014 à un prestataire spécialisé (l’AREP, filiale de la SNCF, expert en amélioration des flux de publics pour les gares et les lieux touristiques), réalisée début 2015, la réflexion a été approfondie avec le Centre Pompidou sur les conditions techniques d’un retour à une entrée commune, qui permettrait un meilleur accueil et une plus grande synergie des publics. En outre, dans la perspective du gain de surfaces apporté par la modification des circulations verticales, il a paru important de maintenir une liaison totalement homogène entre les étages de la bibliothèque, sous la forme d’ascenseurs et d’un escalier desservant les niveaux 1, 2 et 3. Enfin, le changement de la totalité des sols de la bibliothèque par un revêtement peu salissant, facile d’entretien et peu sonore, y compris dans les espaces non modifiés, est envisagé et fait l’objet d’une demande complémentaire. Sur tous ces points, il convient de souligner la qualité des échanges avec l’équipe de direction du Centre national d’art et de culture Georges Pompidou (CNAC-GP) en vue d’une dynamique de publics renforcée pour l’ensemble du Centre Pompidou, en articulation avec les projets en cours faisant évoluer son bâti-ment. C’est dans ce cadre que la décision du retour à l’entrée de la bibliothèque par la Piazza du Centre Pompidou, avec accès des usagers au niveau 2 via la « Chenille », a été prise par Serge Lasvignes, Président du Centre Pompidou, le 10 septembre 2015, à l’occasion de la présentation de ses orientations stratégiques au personnel puis à la presse. 1 Une convention a été signée en 2012 entre la Bpi et l’OPPIC, prolongée par un avenant en 2015.


Bpi - Rapport d'activité 2015
To see the actual publication please follow the link above