Page 26

Rapport d'activité - Bpi - 2016

24 Le cinéma La 38e édition du Festival international de films documentaires Cinéma du réel (18 – 27 mars 2016) Cette quatrième année sous la direction artistique de Maria Bonsanti a permis de poursuivre le développement du festival et d’ouvrir de nouvelles perspectives d’évolution prometteuses. Consolidation des compétitions et des sections parallèles Des sections compétitives solides et attractives, appréciées par le public et reconnues par la presse et les professionnels français et internationaux. En 2016, le Comité de sélection a visionné environ 2 600 candidatures de films (2 532 films inscrits). À noter que le Jury international a été réduit avec profit de cinq à trois professionnels. Des sections non compétitives confortées et approfondies : Une histoire en images, section thématique, À l’oeuvre, In between, Arrested Cinema… Renforcement des relations avec les salles associées et développement des initiatives Hors-les-murs Le Forum des Images a programmé essentiellement des séances de la section albanaise et des séances spéciales. Le Luminor a programmé comme l’année dernière en majorité des séances de compétition, tout comme le Centre Wallonie-Bruxelles où la séance du matin a été supprimée. Après l’ouverture de quelques créneaux l’année dernière, le Luminor Hôtel de ville a pour la première fois programmé des séances régulières en matinée pendant la durée du festival, accueillant notamment du public scolaire. Activités hors les murs Les activités du festival Hors-les-murs sont encore en progression. Environ 80 séances ont été programmées dans 50 lieux (39 en 2015) à Paris, en Île-de-France et en régions. La fréquentation des séances Hors-les-murs est en hausse par rapport aux années précédentes grâce à une communication très étudiée cette année et de bons choix de programmation, en collaboration avec des partenaires Hors-les-murs très enthousiastes. Les spectateurs commencent à intégrer l’information et à penser les séances Hors-les-murs comme des séances à part entière du festival, leur permettant de rattraper des films qu’ils n’ont pas pu voir au Centre Pompidou car les séances étaient complètes. Pérennisation et développement des activités de la plateforme professionnelle « ParisDOC », en particulier « Screenings » professionnelles et journée de débat public au Forum des Images. Renforcement des collaborations en interne et développement des partenariats extérieurs, financiers et en prestation La bonne organisation du festival et la collaboration avec les équipes de la Bpi et du Centre ont permis, fait tout à fait exceptionnel, de maintenir la fréquentation en 2016 malgré un contexte difficile, sinon défavorable (plan Vigipirate renforcé et présence des portiques ralentissant les files d’attente, grève des caisses le dimanche 20 mars et occupation des caisses le lundi 21 mars, attentats de Bruxelles le mardi 22 mars). La fréquentation totale est même en légère progression avec 25 560 spectateurs en 2016 (25 413 entrées en 2015). La journée du mardi 22 mars notamment, durant laquelle le Centre Pompidou a exceptionnellement accueilli les publics du festival, a permis de constater une très bonne fréquentation ce jour-là. u u u u Une histoire de vent de Joris Ivens et Marceline Loridan-Ivens © Capi films, La Sept


Rapport d'activité - Bpi - 2016
To see the actual publication please follow the link above