Page 9

Rapport d'activité de la Bpi - 2011

CHAPITRE 5 Vue des salles de lecture de la Bpi © Centre Pompidou / photo P. Migeat COMME EN 2010, L’ANNÉE EST RICHE ì&\FOHVGHUHQFRQWUHVGRQWla Création EN MANIFESTATIONS ORALES à l’œuvre, qui jalonne l’année de ses grands entretiens très prisés par le public : le peintre ì&ROORTXHVDe Stijl, une avant-garde du Gérard Garouste, le compositeur Georges XXe siècle en janvier, en lien avec l’exposition Aperghis, le dramaturge et metteur en scène homonyme ;Céline, réprouvé et classique Olivier Py, le chorégraphe Joseph Nadj. en février, reconsidérant l’œuvre de l’écrivain sous l’angle de son écriture exceptionnelle LES DEUX TEMPS FORTS DE L’ANNÉE comme de son trouble rapport à l’Histoire EN MATIÈRE DE CINÉMA DOCUMENTAIRE – ces deux journées d’étude étant brillamment complétées par des lectures de Denis Lavant CONFIRMENT LEUR SUCCÈS et de Fabrice Luchini ;l’Inde en septembre, réunissant artistes, écrivains, linguistes, ì/å«GLWLRQGHPDUVGXIHVWLYDOGX&LQ«PD universitaires, en lien avec la du réel connaît, avec 25 000 spectateurs, grande expositionParis-Delhi-Bombay ; une nouvelle hausse de fréquentation de 8 % 167


Rapport d'activité de la Bpi - 2011
To see the actual publication please follow the link above