La coopération nationale

Rapport d'activité de la Bpi - 2012

1. LA COOPERATION NATIONALE Le développement des ressources numériques : de « Carel » au « Réseau CAREL » Dès 2005, la Bpi a encouragé le développement de ressources électroniques dans les bibliothèques publiques, en mettant en place le catalogue Carel (consortium d’acquisition de ressources électroniques), recensant des ressources électroniques pour lesquelles un tarif indicatif pour les bibliothèques publiques avait été négocié par la Bpi avec les fournisseurs. La Bpi souhaitait une participation active des bibliothèques territoriales pour évaluer les ressources, tester les propositions des fournisseurs, mettre en commun des retours d’expérience. Force a été de constater la difficulté à mobiliser les bibliothèques, à identifier clairement le nombre de celles se référant à Carel lors de leurs négociations avec les fournisseurs, ainsi que la faible légitimité de la Bpi à représenter un collectif de bibliothèques aux contours très flous. La réflexion avait été engagée dès 2011 sur la manière de mobiliser les bibliothèques territoriales et d’organiser plus collectivement les négociations avec les éditeurs, non seulement en matière de tarifs, mais aussi sur la qualité des offres, ainsi que sur la réponse aux attentes des bibliothèques. Un groupe de travail réunissant des représentants des associations professionnelles (IABD, ABF, ADBDP, ADBGV, ADDNB) et des bibliothèques membres du Conseil de coopération de la Bpi s’est réuni plusieurs fois pour en débattre, et la décision a été prise de créer une association permettant de fédérer les collectivités territoriales acquérant des ressources numériques, tout en maitenant un soutien de la Bpi à l’activité de cette association. L’association « Réseau Carel » (Coopération pour l'Accès aux Ressources numériques en bibliothèques) a été créée en mars 2012 par une vingtaine de membres fondateurs. Une convention a été mise en place avec la Bpi, qui s’est engagée à affecter un équivalent temps plein d’une part à la négociation avec les fournisseurs (négociation désormais encadrée par le bureau de l’association), d’autre part au soutien logistique (création d’un site collaboratif) et administratif (suivi des adhésions notamment). Au sein de la Bpi, ces tâches sont partagées entre le Service des ressources électroniques et la Délégation à la coopération. 13


Rapport d'activité de la Bpi - 2012
To see the actual publication please follow the link above