Page 31

de ligne en ligne n°20 - avril à septembre 2016

31 tendance : Documentaire sur le web  également sur un smartphone, la websérie est cependant une véritable oeuvre pour laquelle des moyens professionnels sont requis. Il ne s’agit pas d’une variante dégradée du genre documentaire, mais bien d’une nouvelle forme de récit du réel ; le même niveau de qualité est exigé que pour un film destiné à la projection en salle. Une liberté de ton On perçoit dans ces formats spécifiques au web une liberté de ton plus importante. Affranchis des contraintes télévisuelles, les auteurs découvrent ici un espace de liberté, non encore formaté. De leur côté, les internautes ont sans doute acquis une culture et des codes leur permettant d’accepter et même d’attendre d’être déstabilisés, surpris, pris à partie. Derrière cette manière frontale d’interpeller l’internaute, il y a aussi pour les auteurs la nécessité de capter rapidement l’intérêt et de se démarquer des multiples autres sollicitations. Clin d’oeil et complicité sont aussi de mise. Cela peut surprendre lorsque l’on est habitué aux formats plus classiques pour des sujets sérieux, comme l’actualité des migrations internationales. Pourtant, si #Datagueule traite ces informations rapidement et sur un ton décalé, ce sont des informations vérifiées et un exposé synthétique qui nous sont proposés. La concision et l’humour sont au service de l’efficacité mais avec un engagement humaniste assumé. Il ne s’agit pas de divertir mais au contraire de capter l’attention, devenue l’enjeu majeur de la société de l’information. Des inventions adaptées au surf Les technologies et les usages du web induisent des formes neuves d’écriture. L’interactivité a conduit au webdocumentaire, rebaptisé justement documentaire interactif. L’aspect ludique venu des jeux vidéo a donné naissance au jeu documentaire pour stimuler le spectateur. Le côté zappeur et itinérant de l’internaute a fait émerger la nécessité du format court et de la fidélisation. La websérie est une réponse à ces nouveaux usages, et les documentaristes se sont rapidement approprié ce nouveau mode de narration. Grâce à leur talent, la poésie existe aussi sur le web. Le Blog documentaire Formé au cinéma documentaire et aux sciences politiques, Cédric Mal écrit depuis dix ans dans la revue Images documentaires. Avec la même curiosité et la même exigence, il a créé Le Blog documentaire, conçu comme un espace collaboratif. Quatre rédacteurs principaux l'animent, une vingtaine de personnes y écrivent régulièrement et environ quatrevingt personnes y ont participé depuis sa création, en 2011. Des partenariats se nouent avec des festivals et, depuis peu, des maisons de production autorisent la diffusion gratuite sur la plateforme, pour une durée limitée, de certains films de leurs catalogues. Le Blog documentaire est aujourd’hui devenu un site de référence en matière de cinéma documentaire. Les formes spécifiques au web y ont bien entendu trouvé leur place. http://leblogdocumentaire.fr/ © La Baronne Lorenzo Weiss, Bpi © Les films du Bilboquet / France Télévisions Fin Product de Simon Bouisson montre l’ensemble de la chaîne de production, jusqu’à la distribution, de nos produits quotidiens.


de ligne en ligne n°20 - avril à septembre 2016
To see the actual publication please follow the link above