vous avez la parole : Gaffe au gaffophone !

de ligne en ligne numéro 23 - avril à septembre 2017

vous avez la parole GAFFE AU GAFFOPHONE ! Ils et elle ont deux passions : Gaston Lagaffe et le bricolage. Ils ont participé à un atelier « Fabrication de gaffophones » et retrouvé des plaisirs d’enfance. Pierre J’ai été inscrit à cet atelier à mon insu. L’amie qui m’a inscrit se présente elle-même comme une mademoiselle Jeanne. Elle a toujours pensé que j’étais un « gastolâtre », c’est-à-dire un admirateur de Gaston. Je ne renie pas cette définition ! J’ai découvert Gaston dans ma prime jeunesse, je pense avoir tout lu. L’étude des instruments de musique m’a toujours intéressé, de même que pouvoir faire de la musique avec n’importe quoi, bien que je sois de formation classique et plutôt intéressé par l’opéra. Ce qui me plaît le plus dans Gaston, c’est le gaffophone, évidemment, depuis toujours ! Patrick J’ai eu connaissance de cet atelier en venant voir l’exposition. Gaston, c’est un univers que je connais, j’ai dû lire toutes les bandes dessinées quand j’étais gamin. Franquin a une imagination extravagante. Le gaffophone, en particulier, c’est un instrument mythique ! Donc forcément, un atelier de création de gaffophones, c’est fabuleux, j’étais obligé de m’inscrire. Je me suis bien amusé. Après, le résultat, ce n’est pas le but ! Jean-Yves Le p er son na g e de Gaston m’est éminemment sympathique, c’est un rebelle, un paresseux qui est très travailleur d’ailleurs ! Quand il s’agit d’inventer des trucs pas possibles, il travaille énormément. Mais on ne le voit pas, on voit juste le résultat. Je m’attendais à voir des enfants à cet atelier, il n’y avait que des adultes. Ça veut dire que ce sont des gens qui ont su garder leur esprit d’enfant, qui s’intéressent à la musique et aux expérimentations pleines de fantaisies ! Deborah Je suis guide interprète conférencière dans les musées. Née à New York, je suis arrivée en France lorsque j’avais une vingtaine d’années, mon copain de l’époque lisait Gaston Lagaffe. Je m’intéresse beaucoup aux choses manuelles, je travaille les tissus. Je ne connais rien au son mais j’aime beaucoup Gaston Lagaffe parce qu’il est tout mou, il a son double en latex, il fait des bêtises tout le temps. Il est super cool. C’est un personnage entier, auquel je peux m’identifier, mais j’essaie de ne pas être comme lui ! Propos recueillis par Aymeric Bôle-Richard et Florian Leroy, Bpi 3 vous avez la parole : Gaffe au gaffophone ! © photo A. Bôle-Richard, F. Leroy, Bpi Fin Philippe Gaston Lagaffe est la seule bande dessinée qui m’a fait sortir d’une bibliothèque parce que je riais trop ! Je travaille dans les télécom. Mon domaine, c’est la réparation des appareils électroniques. Connaissant mon intérêt pour Gaston et le bricolage, mon épouse m’a inscrit d’office à cet atelier. En me replongeant dans l’univers de Gaston, je vais retrouver un peu ma jeunesse et la perspective de construire quelque chose. Construire, c’est quelque chose que j’adore.


de ligne en ligne numéro 23 - avril à septembre 2017
To see the actual publication please follow the link above