Accéder à la page Publics handicapésAller au contenuAller au menuAller à la recherche

Bibliothèque publique d'information - Centre Pompidou

Recherche

Bandeau photos de la BPI

Contenu de la page

Fil d'ariane

Histoire et mémoires en bande dessinée

mis à jour le 29/07/13  | Page imprimable  | Envoi de la page
mis à jour le 29/07/13

Lendemains de cendres, Sera (ed.Delcourt)

Lendemains de cendres, Sera ©Delcourt

Dessiner l’Histoire, raconter le monde en image, est-ce faire acte d’historien ? 
Le champ de l’historien contemporain s'est étendu en s’enrichissant de nouvelles sources comme le cinéma, la littérature, l’histoire orale. Avec la bande dessinée, la connaissance historique conquiert un nouveau territoire d'expression et de recherche.
Les auteurs de bande dessinée expérimentent à travers leurs oeuvres une nouvelle forme de représentation du passé et de sa mémoire.

 

La bande dessinée historique, dont la définition reste malgré tout assez floue, regroupe sous ce genre des bandes dessinées aussi différentes que Alix de Jacques Martin, Les 7 vies de l’Epervier de Cothias, Le Cri du peuple de Tardi, ou les séries à visée pédagogique telle que L’Histoire de France en bande dessinée ou bien les biographies historiques comme Kiki de Montparnasse de Bocquet .
Entre bande dessinée documentaire et récit mémoriel, et plus récemment bande dessinée de reportage, la bande dessinée historique entretient des rapports à plusieurs niveaux avec l’Histoire.
Depuis la parution de Maus de Spiegelman, la dimension esthétique et artistique a recomposé un nouveau dialogue entre le récit historique et la narration graphique.

Avec le genre du roman graphique, les auteurs de bande dessinée ont exploré de nouvelles formes de discours historique en mêlant l’histoire événementielle à l’histoire intime. Ils ne se contentent plus désormais d’utiliser les événements historiques comme simple décor pour faire évoluer des personnages mais cherchent à représenter le fait historique dans toute sa complexité.
De même la reconstitution historique en bande dessinée s'est nourrie d'une nouvelle esthétique plus personnelle sans pour autant négliger la confrontation avec le réel.

A travers ces nouvelles recherches graphiques, la subjectivité des auteurs croise l’exigence de vérité de l’historien. Les auteurs de BD revisitent l’histoire par la fiction pour mieux saisir la réalité passée. Ils nous proposent une nouvelle approche de la connaissance historique en multipliant les points de vue et en s’aventurant sur des territoires délaissés par les historiens.

Sommaire

Témoigner, se raconter, dessiner l'histoire à la première personne

Représenter, reconstituer : de la petite à la grande histoire

Joe Sacco, la bande dessinée entre reportage et histoire

 

La Bpi vous propose une sélection de bandes dessinées à consulter à la Bpi.

 

Témoigner, se raconter, dessiner l'histoire à la première personne

Planche de Là où vont nos pères, Shaun Tan, Dargaud

Là où vont nos pères, Shaun Tan, ©Dargaud

 

Depuis le  Maus de Spiegelman, la bande dessinée s’est emparée du champ autobiographique. Sous forme de chroniques générationnelles, d’enquêtes ou de récits mémoriels, les auteurs de bande dessinée sont devenus des sortes de passeurs de mémoire, créant un nouveau dialogue entre le passé et le présent.

Certains albums ont pour origine un pan de l'histoire privée de l'auteur mais en s'enrichissant d'une documentation historique variée ou d'archives, la bande dessinée s'efforce de tisser des nouveaux rapports avec le réel et la vérité historique.

La mémoire familiale ou intime des auteurs cherche à s'inscrire dans le mouvement de l’histoire. Les personnages dessinés deviennent des témoins de l’événement. Ils renouvellent ainsi l’écriture de l’événement historique en le rattachant au réel de l’expérience vécue. A travers la narration graphique et la distanciation qu'elle propose, la mémoire et sa transmission ont évolué vers une nouvelle forme de construction de l'histoire, à la fois plus incarnée et plus distante.

couverture Persépolis, Marjane Satrapi

Persepolis. 4 Vols / Marjane Satrapi, L'Association, 2002

Dans Persepolis, Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d'histoire de son pays, l'Iran.

 

A la Bpi,niveau 1, RG SAT P1

 

couverture Oublier Tienanmen, Reviati

Oublier Tian anmen / Davide Reviati, Cambourakis, 2013


Publié en 2009, vingt ans après le soulèvement des étudiants chinois et sa répression sanglante par le pouvoir en place, Oublier Tiananmen évoque ces événements tragiques à travers le regard d’un journaliste italien qui se rend à Pékin pour interroger acteurs et témoins, dans le but de rédiger un article.

 

 

A la Bpi, niveau 1, RG REV O

couverture Maus-intégrale, Spiegelman

Maus - L'Intégrale/ Art Spiegelman, Flammarion, 2012

Le père de l'auteur, Vladek, juif polonais, rescapé d'Auschwitz, raconte sa vie de 1930 à 1944, date de sa déportation. Ce récit est rapporté sous la forme d'une bande dessinée dont les personnages ont une tête d'animal : les juifs sont des souris, les nazis des chats, les Polonais des porcs et les Américains des chiens.

 

A  la Bpi, Niveau 3, 768 SPI

  • A lire l' article de Yannick Malgouzou, "Du récit familial au témoignage historique: Maus d'Art Spiegeman"

couverture le Photographe Intégrale

 Le Photographe - L'Intégrale / Guibert, Lefèvre, Lemercier, Dupuis, 2010

En 1986, le photographe Didier Lefèvre rejoint une mission de Médecins sans frontières en Afghanistan, alors en guerre contre l'Union soviétique, pour acheminer une aide médicale à travers les montagnes. Didier Lefèvre et Emmanuel Guibert nous racontent ce long périple, jalonné de rencontres et de dangers, sur la trame du reportage photographique réalisé sur place par Didier Lefèvre.

 

 A la Bpi,niveau 3, 955 GUI

couverture, la Guerre d'Alan, Guibert

La guerre d'Alan-l'intégrale, Emmanuel Guibert, L'Association, 2012

Alan Cope est un soldat américain arrivé au début de l’année 45 sur le sol européen. Il raconte ses souvenirs, ses rencontres, son expérience de la Seconde Guerre mondiale, loin du feu et du sang. Le témoignage intimiste d’un homme ordinaire

 

 

A la Bpi, Niveau 1,  AL GUE

 

couverture Moi, René Tardi, prisonnier de guerre

Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B/ Tardi , Casterman, 2012

Avec Moi, René Tardi, prisonnier de guerre - Stalag II B, Jacques Tardi concrétise un projet mûri de très longue date : transposer en bande dessinée les carnets de son propre père, rédigés des années durant sur des cahiers d’écolier, où celui-ci tient par le menu la chronique de sa jeunesse, en grande partie centrée sur ses années de guerre et de captivité en Allemagne. Après avoir, comme on le sait, énormément travaillé sur la guerre de 14-18, c’est la première fois que Tardi se penche d’aussi près sur la période de la Seconde Guerre mondiale.

 A la Bpi, Niveau 1, AL MOI

couverture Les Mauvaises gens, Davodeau

Les Mauvaises gens / Etienne Davodeau, Delcourt, 2005

De l'immédiat après-guerre à l'accession de la gauche au pouvoir en 1981, Les Mauvaises Gens raconte ce désir d'émancipation collective, ses difficultés, ses limites et ses espoirs. C'est à travers l'expérience de ses propres parents et de leurs amis militants qu' Etienne Davodeau dresse ce portrait passionnant du monde ouvrier et de ses combats. Au fil de ces pages, c'est non seulement l'histoire de toute une région qui se dessine, mais aussi celle d'une France en pleine mutation.

A la Bpi. niveau 1, RG DAV M

couverture là où vont nos pères, Shaun Tan

Là où vont nos pères, Shaun Tan, Dargaud, 2008

Consacré au thème de l'émigration, l'auteur a pris le parti d'un récit onirique qui acquiert la force d'une histoire universelle et intemporelle. Cette BD muette, élaborée à partir des archives personnelles de l'auteur,  tient à la fois du récit fantastique, du conte initiatique et du livre d'Histoire

 

 

 A  consulter en ligne à la Bpi sur les postes multimédias, à partir de la base Iznéo

couverture l'eau et la terre-Sera

L'eau et la terre/ Séra, Delcourt, 2005

Des destins se croisent sur une route, au lendemain du 17 avril 1975, quand les Khmers rouges ont brutalement évacué toutes les villes du pays. Les personnages se savent en sursis au point de se définir comme des gens “n’étant pas encore morts”. Ils font partie des trois groupes qui seront au coeur de la tragédie à venir : paysans, citadins et Khmers.

 

 A la Bpi, niveau 1, RG SER E

 

  •  A lire l'article de Catherine Ojalvo, "Séra face à la mémoire cambodgienne, le noir de la mémoire"
  • A visionner l'intervention de Sera au cours de la conférence Cambodge, mémoires contemporaines, du documentaire à la fiction organisée par la Bpi

couverture l'année du lièvre, Tian

L'Année du lièvre, Tian, Gallimard, 2011

Phnom Penh, avril 1975. Les Khmers rouges ont pris la capitale et le pouvoir. Comme tous les habitants de la ville, Lina - sur le point d'accoucher - et sa famille sont dirigées hors de Phnom Penh. Subitement démunis, ils avancent dans la campagne cambodgienne, survivent dans la confusion, et entrevoient peu à peu ce que veut dire cette révolution. S'ils comprennent que leur vie ne sera plus jamais la même, ils sont encore loin d'imaginer la tragédie de leur pays tout entier...

 A la Bpi, niveau 1, RG TIA A1

 

  • A lire l'article de Clémence Oliviero, La bande dessinée khmère à l’épreuve de la mémoire : à travers les oeuvres de Séra et de Tian sur Hypotheses.org
  • A écouter le compte-rendu  de L'année du lièvre sur France Culture dans la Fabrique de l'histoire

Représenter, reconstituer : de la petite à la grande histoire

Scene de La Grande Guerre par SEM (wikicommons)

Scene de La Grande Guerre avec Clemenceau vue par SEM (wikicommons)

Si histoire et récit sont souvent liés, la bande dessinée, à l’instar du cinéma, doit aussi composer avec l’image. Entre respect de la réalité historique et recherche de l’esthétisme et du romanesque, où se place la bande dessinée ?

La bande dessinée reste une forme de récit et une forme d’art à laquelle l’auteur apporte sa vision de l’histoire pour élaborer chaque case. Néanmoins, l’auteur vise également le réel et peut employer les méthodes de l’historien en s’appuyant sur des archives et dans certains cas sur des témoignages.
Elle vise donc une vérité historique toute autre, en permettant de mieux appréhender la vie courante, mais aussi le comportement des personnages et, par l’image, transmet d’autres sensations.

À travers un personnage, un événement ou un lieu, c’est toute une époque, toute une atmosphère qu’elle est capable de représenter et de reconstituer.

 

Sélection de documents

Couverture Le temps est proche

Le temps est proche /Christopher Hittinger, The Hoochie Coochie, 2012

Portrait du 14e siècle en Europe occidentale, l’auteur nous présente en 100 saynètes fictives ou historiques mais toujours ancrées dans le réel, le dernier siècle du Moyen Âge (la Peste noire, la guerre de Cent Ans) qui est tout autant le dernier siècle avant la Renaissance (siècle de Giotto, du Devisement du monde de Marco Polo, du Décaméron de Boccace, etc.).

 

À la Bpi, niveau 1, RG HIT T

 

Des personnages

Couverture de Murena

Murena /Jean Dufaux - Philippe Delaby, Dargaud, 2009/2010

Tout le monde veut le pouvoir, tout le monde est prêt à tuer pour l'obtenir. Agrippine, par exemple, seconde femme de Claude et mère de Néron, est en train de faire fabriquer un poison pour son cher époux : maintenant qu'il a reconnu son fils, il peut disparaître et lui laisser le trône. D'ailleurs, il faut faire vite : Claude parle de la répudier et d'épouser la femme qu'il aime, Lolia Paulina, mère de Lucius Murena. Evidemment, dans le collimateur d'Agrippine, la pauvre Lolia n'a aucune chance. Quant à Claude, il mourra empoisonné et son fils Britannicus sera écarté du pouvoir au profit de Néron.

À la Bpi, niveau 1, AL MUR

Couverture de Fritz Haber, tome 1

Fritz Haber, L'esprit du temps (t.1), Un vautour, c'est déjà presque un aigle (t.3) /David Vandermeulen, Delcourt, 2005/2010

Fritz Haber, juif allemand né en 1868 et mort en 1934, est un personnage de l'histoire contemporaine. Homme d'ambition avant tout, ce grand scientifique fut tour à tour le bienfaiteur de l'Humanité couronné par un prix Nobel de chimie, et l'un des pires représentants de la science en tant que père de la guerre chimique moderne. Nationaliste et patriote convaincu, sa judaïté restera pour lui une question existentielle profonde et le germe de sa destinée tragique véritablement faustienne.

À la Bpi, niveau 1, RG VAN F

 

Photographie de Fritz Haber (Bundesarchiv, Bild 183-S13651 / CC-BY-SA)

Fritz Haber (Bundesarchiv, Bild 183-S13651 / CC-BY-SA)

David Vandermeulen a créé un blog sur sa bande dessinée Fritz Haber. Vous pourrez y trouver les recherches de l'auteur sur le chimiste allemand mais aussi des entretiens et des critiques.

  •  A lire  un article de la revue littéraire Textyles,  Ecriture et narration de l'histoire dans le projet Fritz Haber de David Vandermeulen" par Hubert Roland.
  • A écouter aussi sur France Culture : Une émission spéciale au Festival de la Bande dessinée d'Angoulême, Tewfik Hakem s'entretient avec Dominique Goblet et David Vandermeulen.

 

 

Couverture de Il était une fois en France, tome 1

Il était une fois en France /Fabien Nury - Sylvain Vallé, Glénat, 2007

Il était une fois en France conte l’histoire de Joanovici, juif roumain devenu l’homme le plus riche de France pendant l’occupation. Ferrailleur, collabo, résistant, il fut pour certains un criminel, pour d’autres un héros. C’est le cheminement de ce personnage ambigu baptisé le “roi de Paris” par ceux qui ont croisé sa route, que relate avec justesse cette saga au thème délicat.

 

À la Bpi, niveau 1, AL ILE

  • A consulter le site de la BD, avec un making-of et une interview de Fabien Nury et Sylvain Vallé

Couverture de Motherfucker

Motherfucker, Première partie, Seconde partie /Sylvain Ricard - Guillaume Martinez Futuropolis, 2012/2013

Il s’appelle Vermont Washington. Un nom symbole de la liberté pour l’Amérique, mais guère pour lui, qui est noir. Le quotidien de Vermont et de sa famille n’est fait que d’injustice et d’humiliation. Il est victime du racisme constant sévissant dans cette société où s’agitent encore le racisme et le Ku Klux Klan, vestiges insupportables de l’esclavage et de la guerre de sécession. Membre du Black Panther party, il lutte pour les droits à l’égalité. Pourtant, même ses meilleurs amis blancs auraient tendance à lui conseiller de se tenir à carreau, pour éviter de s’attirer des ennuis. De provocations racistes en humiliations constantes (une personne de couleur est moins bien payée qu’une personne blanche, on refuse de le servir dans les bars…), Vermont Washington nous raconte son tragique destin, rythmé par le programme d’éducation et de lutte en dix points des Black Panthers...

À la Bpi, niveau 1, AL MOT 1

Des événements

 

Couverture de La mort de Staline, tome 1

La mort de Staline, Agonie (t.1), Funérailles (t.2) /Fabien Nury - Thierry Robin, Dargaud, 2010/2012

Le 2 mars 1953, en pleine nuit, Joseph Staline, le Petit Père des peuples, l'homme qui régna en maître absolu sur toutes les Russies, fit une attaque cérébrale. Il fut déclaré mot deux jours plus tard. Deux jours de lutte acharnée pour le pouvoir suprême, deux jours qui concentrèrent toute la démence, la perversité et l'inhumanité du totalitarisme.


À la Bpi, niveau 1, AL MOR

 

Couverture de Sang noir. La catastrophe de Courrières

Sang noir. La catastrophe de Courrières /Jean-Luc Loyer, Futuropolis, 2013

Le 10 mars 1906, à 6 h 30 avait lieu la plus grande tragédie minière de tous les temps. 1 099 personnes perdirent la vie. Ceci est leur histoire.

À travers cet évènement, Jean-Luc Loyer dresse le portrait d’une époque, celle de l’industrialisation, mais aussi d’une région, le Nord-Pas-de-Calais. L’ouvrage est complété d’une liste des victimes et de documents d’époque, archives sur lesquelles Jean-Luc Loyer s’appuie. Le dessin sombre s’adapte à cet univers minier et aide à en recréer l’atmosphère oppressante.

 À la Bpi, niveau 1, AL SAN

 

Castrophe de Courrières - Les 13 premiers héros rescapés après 20 jours dans la mine (Wikicommons)

Castrophe de Courrières - Les 13 premiers héros rescapés après 20 jours dans la mine (wikicommons)

 
Catastrophe de Courrières - Groupe de Mineurs Sauveteurs (wikicommons)

Catastrophe de Courrières - Groupe de Mineurs Sauveteurs (wikicommons)

 

 

 

 

 

La catastrophe de Courrières

Vous pourrez trouver sur le blog de Jean-Luc Loyer, des copies de critiques de presse ainsi que des articles sur la construction de son roman graphique.

Des lieux

Couverture de Carnets d'Orient, premier cycle

 Carnets d'Orient, Premier cycle (vol.1), Second cycle (vol.2) /Jacques Ferrandez, Casterman, 2008/2011

Carnets d’Orient raconte l’histoire algérienne, de sa conquête en 1836 à son indépendance, à la fin des années 50. Les cinq volumes du premier cycle nous plongent dans une grande saga familiale sur la colonisation, où romances, amours secrètes et intrigues se multiplient. Le second cycle commence en 1954, à la veille de l'insurrection.


À la Bpi,niveau 1, RG FER 1

 

 

Couverture de Demain, Demain

Demain, demain. Nanterre, bindonville de la Folie, 1962-1966 /Laurent Maffre, Actes Sud BD, 2012

- Ça c'est pas une maison, ça c'est une cabane, dans une cabane il pleut, dans une cabane il fait froid !
À la croisée du documentaire et de la fiction, le destin d'une famille algérienne, du bidonville de Nanterre à son relogement.

À la Bpi, niveau 1, AL DEM

 

  

 

219-16-NANTERRE-BIDONVILLE-1965 de Claude Dityvon

219-16-NANTERRE-BIDONVILLE-1965, Photographie de Claude Dityvon (CC BY-NC-ND 2.0 FR)

Le bidonville de la Folie

Vous pourrez retrouver des informations complémentaires sur le bidonville de la Folie sur le site dédié, avec des illustrations de Laurent Maffre.

  • A lire un entretien de Laurent Maffre par Benjamin sur Mondomix
  • A écouter son interview sur RFI.

Plusieurs émissions ayant comme invités, Laurent Maffre et Monique Hervo, sont également consultables :

 

Joe Sacco, la bande dessinée entre reportage et histoire

 

Autoportrait dessiné de Joe Sacco

Autoportrait de Joe Sacco, cr. DonUsner

Joe Sacco, "un dessinateur d’immersion"

Auteur américain de bande dessinée et journaliste, Joe Sacco est l'un des inventeurs d'un genre encore mal défini qu'on nomme parfois "BD reportage" (ou  journalisme en bande dessinée).  Son travail mêle textes et images, objectivité du journaliste et subjectivité de l’artiste. Après une formation de journaliste et une maîtrise en Art, il se détourne de la presse pour se consacrer à la bande dessinée. Il publie d'abord dans des magazines au milieu des années 1980, et sort ses premiers albums de 1988 à 1992.

 
Pendant plusieurs années il travaille sur la Guerre du Viêt Nam, ou la guerre du Golfe. Puis à la manière d'un journaliste "en immersion", Joe Sacco se rend sur les lieux de conflits, de Gaza à Sarajevo, vit avec les victimes des guerres, recueille leurs témoignages et restitue sous forme de bande dessinée ce qu'il a vu et entendu : il se met en scène sur ses planches, illustre ses discussions, raconte, en cases et en bulles, les témoignages qu'il a pu recueillir. Il confronte les témoignages et archives, recherche documents, photographies et articles de presse pour réaliser un véritable travail d’historien,

Inventeur du reportage dessiné, il répond aux nombreux détracteurs de ce genre : "Le gros avantage d’un médium interprétatif par nature, tel que la bande dessinée, est qu’il m’a interdit de m’enfermer dans les limites du journalisme traditionnel. en me compliquant la tâche qui consistait à m’extraire d’une scène, il m’a empêché de prétendre à l’impartialité."

Couverture de l'album Palestine

Palestine /Joe Sacco, Rackham, 2010

En 1992, il visite la Palestine et s'intéresse à la situation des réfugiés dont il tire une série de bandes dessinées, éditées en français en deux albums : Palestine : Une nation occupée (1993) et Palestine : Dans la bande de Gaza, regroupés ultérieurement, en deux tomes, sous le titre de Palestine. Cette oeuvre étonnante fait de lui l'inventeur du journalisme d'immersion en bandes dessinées. Pour Palestine, il reçoit notamment le prestigieux American Book Award en 1996.

 

 A la Bpi,niveau 1, RG SAC P

couverture de Gorazde, Joe Sacco

 Gorazde /Joe Sacco, Rackham, 2011

Peu avant les accords de Dayton (fin 1995), Joe Sacco se rend dans l'enclave musulmane de Gorazde, à l'est de la Bosnie. Gorazde est alors la seule enclave à ne pas être tombée aux mains des Tchetniks. Sur place, il se lie avec des bosniaques qui lui racontent leur histoire et leur tragédie. La BD alterne des récits de la guerre (pages entourées de noir) avec des épisodes moins tragiques vécus par Joe Sacco et ses amis bosniaques (pages entourées de blanc). Le récit relate le siège de Gorazde, les chutes de Visegrad, de Srebrenica, il aborde la survie des civils durant cette guerre et la situation au début de la paix.

A la Bpi,niveau 1, RG SAC G

 

Couverture de l'album Gaza 1956

Gaza 1956. En marge de l'histoire /Joe Sacco, Futuropolis, 2010

Gaza 1956, Joe Sacco, Futuropolis

Gaza 1956, Joe Sacco, © Futuropolis

En 2001, lors de la préparation d’un reportage sur la bande de Gaza, Joe Sacco s’arrête sur une note de bas de page d’un rapport de l’ONU. Il est fait mention du massacre de 275 palestiniens par l’armée israélienne en 1956, lors de la crise du Canal de Suez. Événement oublié de l’histoire ou manipulation politique, Sacco veut éclaircir le mystère. Il revient à Gaza en 2003 et entame une enquête de longue haleine (elle durera six ans), pour finalement comprendre que le massacre de Kahn Younis est une triste réalité.

Cette enquête est devenue un album de bande dessinée acclamé, Gaza 1956, en marge de l’histoire, qui synthétise le style Sacco.
Un style fait d’empathie, de longs moments partagés avec les acteurs du reportage, un style qui ne prend pas la pose, car Joe Sacco est avant toute chose un témoin éclairé et engagé lorsqu’il se rend sur le terrain d’horreurs dont seuls les humains ont le secret.”

A la Bpi, niveau 3, 957.8 SAC

 

  • A lire l'article de Morgan Di Salvia, "Bande dessinée de reportage : l’exemple de Joe Sacco"
  • A visionner l'interview vidéo en anglais de Joe Sacco enregistrée à Grand Valley State University (GVSU)

Couverture de l'album Reportages

Reportages /Joe Sacco, Futuropolis, 2011

Avec Reportages, Joe Sacco signe ici certainement son plus dur et plus juste ouvrage. Canevas de l'horreur, tel un journaliste de guerre caméra à l'épaule, il passe en revue des événements qui vont de la Palestine à l'Irak, de la Tchétchénie à l'ex Yougoslavie.
Ces travaux ont été réalisés pour des magazines, journaux et livres collectifs, entre 1995 et 2011. Dans un noir et blanc dramatique, le dessinateur donne la parole aux laissés pour compte de l’histoire, du Palestinien de Gaza à l’Indien de Kushinagar dépossédé de ses terres, en passant par des femmes tchétchènes maintenues dans les camps de réfugiés ou les immigrants africains coincés sur l’île de Malte et victimes du racisme. Autant de destins sur lesquels Joe Sacco s’attarde, prenant son temps, assumant sa subjectivité.

A la Bpi, niveau 1, RG SAC R

Autres titres de Joe sacco

Palestine : une nation occupée, Vertige Graphic, 1996
Palestine : dans la bande de Gaza, Vertige Graphic, 1996
Soba : une histoire de Bosnie, Rackam, 2000
Gorazde : la guerre en Bosnie orientale 1993-1995, Rackham, 2004
The fixer, une histoire de Sarajevo, Rackam, 2005
Derniers jours de guerre : Bosnie 1995-1996
, Rackham, 2006
Gaza 1956, en marge de l’histoire, Futuropolis, 2010
Reportages, Futuropolis, 2011
Jours de destruction, jours de révolte, en collaboration avec Chris Hedges, Futuropolis, 2012

Focus sur :

Un film à voir à la Bpi

 

couverture du dvd la mémoire d'Alan

La Mémoire d'Alan avec Emmanuel Guibert et Alan Ingram Cope, un court métrage de Céline Dréan

L'histoire d'une amitié entre un auteur de bande dessinée, Emmanuel Guibert, et un ancien GI ayant vécu la Seconde Guerre mondiale, Alan Ingram Cope.

A visionner sur les postes multimédias

 

A consulter à la Bpi

couverture objectif bulles, Michel Porret

Objectif bulles, Bande dessinée et Histoire
Dir. M. Porret, Georg, L’Équinoxe, 2009

A la Bpi, niveau 3, 768 OBJ

Et aussi

  • L’histoire par la bande. Bande dessinée, Histoire et pédagogie/ Odette Millerand, Gilles Ciment, Paris, Syros, 1993
    A la Bpi, niveau 2, 372.89 HIS
  • Shoah et bande dessinée / Jonathan Haudot, L'Harmattan, 2012
    A la Bpi, niveau 3, 768 HAU
  • Témoigner entre histoire et mémoire, n°109, La bande dessinée à l'épreuve des génocides / dossier coordonné par Fransiska Louwagie et Daniel Weyssow, Kimé, 2010
    A la Bpi, niveau 3, 930.71 TEM

A lire en ligne sur le thème de la bande dessinée et l'histoire

  • Isabelle Delorme, Shoah, Neuvième art 2.0

Lire de la bande dessinée en ligne

logo d'Iznéo

Vous pouvez retrouver certains albums de cette sélection sur la base Iznéo, consultable à la Bpi sur les postes multimédia.