Accéder à la page Publics handicapésAller au contenuAller au menuAller à la recherche

Bibliothèque publique d'information - Centre Pompidou

Recherche

Bandeau photos de la BPI

Contenu de la page

Fil d'ariane

Le Coran et ses traductions

mis à jour le 06/08/12  | Page imprimable  | Envoi de la page
mis à jour le 06/08/12

Coran d'Ibn al yas, by garrigou (CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0)

 
Le Coran (al Qur'ān, « récitation ») est le livre sacré de l'islam.Sa langue - l’arabe littéraire du VIIe siècle - est d’une grande richesse sémantique et lexicale. Le Coran est aujourd'hui traduit en plusieurs dizaines de langues.

 

Principales traductions françaises

Ces traductions sont présentées dans l'ordre chronologique de leur première édition.

couverture de livreCouverture du livre

couverture du livre

Le Coran, traduit de l'arabe et annoté par  Albert de Biberstein Kasimirski ; préface de Mohammad Ali Amir-Moezzi, Collection Points Sagesse, Seuil, 2010
Chargé de réviser la deuxième traduction du Coran en français, celle de Savary (1783), Albert de Biberstein Kasimirski ou Kazimirski (1808-1887), fit sa propre traduction (Paris, Charpentier, 1840). Comme toutes les versions des XIXe et du début du XXe siècles, cette traduction, réalisée avec un grand souci de style, mais aussi quelques prises de liberté par rapport à la structure du texte, ne cherche pas à suivre de près l’original arabe. Malgré les critiques, cette traduction de référence en langue française classique est constamment rééditée. (Autre édition de poche disponible dans la collection GF Garnier-Flammarion, avec une préface de Mohammed Arkoun).
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 COR)

Couverture du livre

Le Coran, éd. et trad. de l'arabe par Régis Blachère, Maisonneuve et Larose, 2005
[1ère éd. Maisonneuve et Larose, 1950]
La traduction de l’orientaliste Régis Blachère, est une édition « critique » du Coran avec un appareil de notes important, justifiant notamment les choix de l’auteur pour les termes difficiles. Les sourates sont classées dans un ordre chronologique en quatre groupes suivant les styles et les thèmes. Fidèle à la langue arabe, elle s’adresse à des spécialistes de l’islam ; elle a nourri le travail plus accessible de Denise Masson. Elle reste la traduction la plus utilisée au sein de la recherche universitaire.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 BLA)

couverture de livre

Le Coran,  trad. de l'arabe par Denise Masson ; préf. de Jean Grosjean, Gallimard, 1967(Bibliothèque de la Pléiade).
Une traduction généralement admirée pour l’aisance de son style, l’effort de fidélité à un texte riche en images et destiné à la psalmodie. Elle a reçu l’approbation des autorités islamiques du Caire et de Beyrouth. Une longue introduction (115 pages) sur les thèmes coraniques et le lexique de l’introduction facilitent la lecture d’un texte très difficile d’accès. En fin de volume, un appareil indispensable de notes détaillées classées par sourate. La publication dans la collection « La Pleiade » lui a assuré une très large diffusion. (également disponible en édition de poche, collection Folio Classiques, Gallimard).
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 MAS)

Couverture du livre

Le Coran, trad.  de l'arabe  par Jean Grosjean, P. Lebaud, 1988 [1ère éd. 1979].
Face aux traductions ayant sacrifié la beauté du texte à une retranscription la plus fidèle possible à la " lettre ", le poète Jean Grosjean a réalisé une traduction stylisée et agréable à lire, avec une liberté non négligeable par rapport au texte arabe.
Elle a été révisée suivant les indications de l'Institut de recherches islamiques de al-Azhar. Cette édition est somptueusement ornée par l’artiste iranien Ch. H. Zenderoudi et précédée d’une étude de Jacques Berque (Egalement disponible en édition de poche, collection Folio, Gallimard).
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 GRO)

Le Coran : essai de traduction de l'arabe annoté et suivi d'une étude exégétique  par Jacques Berque, Ed. rev. et corr., Albin Michel, 1995
Grand orientaliste français, Jacques Berque (1910-1995) a été membre de l’Académie de langue arabe du Caire et professeur honoraire au Collège de France. Sa traduction, portée par seize ans de recherches est d’un accès difficile car elle tente de concilier fidélité à la lettre du texte, recherche stylistique, et prise en compte de la tradition exégétique musulmane. Elle comprend en annexe une liste des commentaires du Coran utilisés, une table des sourates suivant l'ordre alphabétique et un  index des noms. (également disponible dans la collection Spiritualités Vivantes Poche, 2002).
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 BER)

Le Coran, traduit de l'arabe par Malek Chebel, Fayard, 2009.
Une nouvelle traduction du Coran par un anthropologue spécialiste de l'islam. Conforme à la tradition du point de vue de l'ordre des sourates, du respect des sources et de la restitution du contexte de la Révélation, cette traduction est donnée dans un français concis et contemporain, avec un minimum de notes au terme de chaque chapitre.
Elle est complétée par le « Dictionnaire encyclopédique du Coran » publié simultanément.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 COR)

Editions bilingues arabe-français

Le Coran = al-Qur´ān al-karīm, trad. française et commentaire par le cheikh Si Hamza Boubakeur ; [calligraphie Hassan Massody]. - Nouv. éd.  - Maisonneuve et Larose, 1995
Cheikh Si Hamza Boubakeur (1912-1995), agrégé d’arabe, fut recteur de l'Institut musulman de la Mosquée de Paris de 1957 à 1962. Sa traduction, publiée en 1972, a fait l’objet d’une importante refonte en 1978 et de nombreuses rééditions, la plus récente en 1995.
Elle contient également le texte arabe original ainsi que de nombreux commentaires issus de l’exégèse coranique de différentes écoles.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 COR)

Le Coran = al-Qur´ān al-karīm, traduit et annoté par AbdAllah Penot, Alif, 2007.
Dominique Penot, converti sous le nom d’Abdallah Penot, déclare au sujet de cette traduction : « Rendre le Coran accessible à un public francophone (musulman et non-musulman) peu familier de l’Islam sans jamais le trahir, tel a été notre but». Afin d’éclairer le sens le plus immédiat du texte, A. Penot a retenu des commentaires traditionnels qui, sans faire appel à une exégèse subtile, sont cependant à même d’en faciliter la compréhension au lecteur.
Edition bilingue : texte arabe avec traduction française en regard.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 COR)

al Qur'ān al karīm = Le Coran : texte arabe et traduction française par ordre chronologique selon al-Azhar avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits juifs et chrétiens,  par Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh, Aire, 2008
Auteur de plusieurs ouvrages remarqués et de très nombreux articles, Sami Aldeeb, universitaire suisse d'origine palestinienne et chrétien, est également un intellectuel engagé. Sa traduction a fait débat, car elle se distingue des éditions habituelles du Coran par le choix de présenter le texte non pas dans l'ordre qui est celui des éditions canoniques, mais dans l'ordre qui aurait été celui de la révélation reçue progressivement par le prophète Mahomet. D'une grande rigueur scientifique, cette traduction est accompagnée de très nombreuses notes qui prennent en compte les plus récentes recherches historiques et linguistiques. Il s'agit donc d'un travail de type critique, mais cette approche n'en est pas moins fort respectueuse de tout ce que représente ce texte pour les musulmans.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 ALD)

Le saint Coran : et la traduction du sens de ses versets, traduit et annoté par Hachemi Hafiane,  Presses du Châtelet, 2008
La traduction de Hachemi Hafiane, venant après les travaux fondamentaux de Régis Blachère, Jacques Berque ou Muhammad Hamidullah, s'attache à restituer le message divin « dans une langue française correcte, simple et claire », accessible à tous. Cette édition présente le texte en langue arabe en regard de sa traduction française. Elle a été supervisée par le Dr Abdelkrim Bekri, professeur de Sciences coraniques à l'université d'Oran, membre du Haut Conseil de la langue arabe en Algérie, ancien directeur de la formation des imams à la Grande Mosquée de Paris.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 HAF)

Recueils thématiques, choix de sourates, extraits

Coran : autre lecture, autre traduction, trad. de l'arabe par Youssef Seddik, Ed. de l'Aube, 2002
Youssef Seddik propose une traduction originale d'extraits du Coran, qui représentent environ la moitié du texte  original. Elle a pour but de dégager la lecture du Coran de son appareil juridique et cultuel et de  revenir à une approche poétique et spirituelle de ce livre sacré.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 SED)

Le Coran thématique : classification thématique des versets du Saint Coran,  par Asmaa Godin et Roger Foehrlé, sous la dir. de Abdelilah Cherifi Alaoui, Al Qalam, 2004
Regroupe les différents versets par thèmes ou par mots-clés (plus de 1.000) des traductions françaises et permet donc de se renseigner sur un sujet particulier du Coran.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 COR)


Lecture thématique du Saint Coran, Muhammad Bâqir As-Sadr, Ed. al-Bouraq,  2009
Dans l'histoire de la pensée musulmane, différentes exégèses se sont développées. Etude des deux principales tendances : une approche analytique et une seconde synthétique ou thématique.
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 SAD)

Les plus belles paroles du Coran, direction éditoriale et choix des textes Jean-Yves Clément ; préf. de Ghaleb Bencheikh. - Cherche Midi, 2008
(Bpi, niveau 2, cote 297.1 PLU)

 

Focus sur :

Traduire

 Quelques articles  sur les traductions françaises du Coran

Lire le Coran

Une sélection d'ouvrages et de dictionnaires sur la langue et la lecture du Coran

Un site internet : le Saint Coran, recherche lexicographique

Voir à la Bpi

Deux films documentaires sur le Coran et le prophète Mahomet

  • Le Coran : aux origines du Livre, réalisé par Bruno Ulmer, 2010
  • Mahomet. 1, Vers la prophétie. 2, La Révélation. 3, Médine et la loi. 4, Le pouvoir et La Mecque. 5, Le Coran, réalisé par Chema Sarmiento et  Youssef Seddik, 2001.

Un film sur Jean Grosjean, poète, traducteur du Coran, du Nouveau testament et des tragiques grecs

  • Jean Grosjean, réalisé par Jacques Renard, 1988