0   Commentaires
Sélection
Appartient au dossier :

Bien commun ou or bleu ?

L’eau est traditionnellement considérée comme un bien commun, un don de la nature ou de dieu, un patrimoine de l’humanité non susceptible d’appropriation privée et soumis à une gestion et un contrôle public national. Mais depuis une trentaine d’années, dans un contexte de pénurie et en raison du coût du traitement de l’eau, l’eau a tendance à devenir une marchandise contrairement à la lumière du soleil et à l’air. Et cette nouvelle conception est préconisée par des organismes à vocation économique comme la Banque mondiale, le FMI, l’OMC, l’OCDE et le Conseil mondial de l’eau.
A l’inverse, les ONG et l’Unesco préconise la non-marchandisation de l’eau considérée comme « un bien public » mondial ou régional (et donc parfois supranational).
Captcha: