0   Commentaires
Image
Appartient au dossier :
Publié le

Climat et utopie : Malmö, la cité durable

La Turning Turso à Malmö
Turning Torso, par Kevin Hoogheem [CC BY-NC-ND 2.0] via Flickr, 2007

La tenue de la COP21 à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, nous invite à penser les lieux de l’engagement écologique. Penseurs et artistes se sont projetés dans un monde meilleur, souvent en imaginant une cité idéale. De l’utopie de Thomas More aux villes nouvelles de Niemeyer ou de Le Corbusier, la ville cristallise les préoccupations de son temps - politique dès l’antiquité, égalitaire au 20e siècle, écologique aujourd’hui.
Alors, à quoi ressemblera la ville de demain ?

Au sud de la Suède, une ville offre l’exemple d’une conversion réussie. D’une cité industrielle, lourdement touchée par la crise, est née une ville « verte » admirée et visitée par les urbanistes du monde entier.

Depuis les années 1990, Malmö a misé sur les trois dimensions du développement durable - sociale, écologique et économique - pour modeler une ville au service de ses habitants, dans laquelle la nature a toute sa place. La municipalité se fixe alors des objectifs ambitieux : construction écologique, autosuffisance énergétique, valorisation des déchets, renforcement des transports collectifs et  respect de la biodiversité.

Pour répondre à ces exigences, des architectes ont bâti une ville écologique épurée, où les traditionnelles maisons de bois côtoient les immeubles futuristes de verre et d’aluminium. Au sein de ces nouveaux « éco-quartiers », les bâtiments sont conçus pour résister au froid (les températures extérieures peuvent atteindre jusqu’à -20°C) en conservant la chaleur des corps et des machines entre les murs des logements et des bureaux. Grâce à un solide réseau de pistes cyclables et de transports en commun, seule la moitié des déplacements s’effectue en voiture. Parallèlement, la ville de Malmö propose des actions d’éducation au développement durable, en particulier à destination des enfants.

En face de Copenhague, au bord du détroit de l'Øresund, la Turning Torso symbolise la renaissance de Malmö, plus ouverte et internationale. Son architecte, Santiago Calatrava, a réussi la prouesse de faire tourner cet immeuble de 54 étages sur lui-même. Ce monument est aujourd’hui la deuxième plus haute tour habitée d’Europe.

En promouvant un mode de vie durable, Malmö dessine la ville de demain, centrée sur la culture et les technologies de l’information. Elle définit la « ville intelligente » ou « smart city », qui cherche, par sa politique volontariste, à être une partie de la réponse au changement climatique.


Auteur :
Captcha: