Ressources électroniques

La Bpi met gratuitement à la disposition de ses usagers des ressources électroniques générales qu’elle souscrit à titre onéreux.

Cette offre importante se compose de 110 bases de données génériques. Elle se veut représentative de la production éditoriale numérique, et des ressources susceptibles d’intéresser les bibliothèques publiques.

Pour plus d'informations, visitez la rubrique L'autre Internet.
Les postes multimédia de la Bpi
Photo : Voyez-vous

Bases de données, livres numériques, presse en ligne

L’offre numérique générale de la Bpi se compose actuellement de bases de données, de livres, de revues, d’articles de presse, d’images et de bibliographies. Elle est multimédia et encyclopédique.

La couverture linguistique est essentiellement francophone, suivie de l’anglais pour des bases plus spécialisées, puis par une diversité de langues pour les agrégateurs de presse et les bases de données internationales. 

Une offre en évolution constante

La majorité de ces bases sont à usage d’étude : l’offre éditoriale business to business (destinée notamment aux bibliothèques) n’existe pas vraiment dans les secteurs de l’actualité littéraire et du loisir, à quelques exceptions près (bandes dessinées numériques et ebooks de certaines plateformes).

La Bpi suit de près ce marché en pleine évolution.

Études, formation tout au long de la vie, vie pratique

L'offre numérique se partage entre bases académiques et bases orientées plus « grand public ». Un rééquilibrage est en cours depuis que l’offre éditoriale le permet pour augmenter la part plus «grand public» qui était très faible il y a encore trois ans.
 
Cette grande variété entend embrasser la diversité des publics et de leurs besoins : études, formation tout au long de la vie, questions pratiques, culture personnelle. Elle fait aussi de la Bpi une bibliothèque importante pour des publics qui n’ont pas accès aux bibliothèques universitaires ni aux bibliothèques spécialisées.

Pour une chaîne du numérique non interrompue

Les bénéfices du numérique ne sont pas optimisés lorsque l’exploitation des résultats passe par  la nécessité d’imprimer. Pour rendre ces collections numériques utilisables en tant que telles, un continuum non interrompu de la chaîne du numérique est un but à atteindre.

Plusieurs moyens ou services (stockage virtuel, annotation et gestion de références bibliographiques, etc.) sont déjà en place pour certaines bases. Leur généralisation ainsi que leur déploiement dans l’environnement de la Bpi font partie des objectifs de la bibliothèque.