0   Commentaires

Que dit-on d'une personne qui a reçu un coup de baïonnette ?

charge de baïonnette
Épée-baïonnette modèle 1874[CC-PD US]





Une recherche effectuée dans le Trésor de la langue française et dans une base de textes français Frantext permet de confirmer les usages suivants d'une baïonnette : percer, clouer, éventrer, trancher et enfiler.

Trésor de la langue française

Voici un extrait de l'article baïonnette du dictionnaire Trésor de la langue françaiseVous verrez dans les nombreux exemples que l'usage n'est pas décrit précisément.

BAÏONNETTE, subst. fém.
  • A. ART MILIT. Arme blanche qui s'adapte à l'extrémité d'un fusil pour le combat au corps à corps. On croit que les premières baïonnettes furent fabriquées à Bayonne (Ac. 1835-1932) :
    1. Je sais très bien la baïonnette, au contraire, parce qu'elle est triangulaire, quadrangulaire, (c'est un tiers-point d'acier tout neuf, tout étincelant), parce qu'elle est au bout d'un fusil. Ça c'est une arme. PÉGUY, Victor-Marie, Comte Hugo, 1910, p. 674.
    2. L'estomac vide et la bouche tremblante, on reçoit l'ordre de se tenir prêt à l'attaque et de mettre baïonnette au canon. BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 141.
  • SYNT. Charger à la baïonnette; croiser la baïonnette; baïonnette au canon!; remettez la baïonnette! (Nouv. Lar. ill., Lar. 20e);
  • 3. ... dès que les adversaires de ce système [le gouvernement représentatif] n'ont pas six cent mille baïonnettes étrangères à leur service, ils sont dans une telle minorité, qu'ils perdent tout espoir de se défendre. Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 2, 1817, p. 262.
  • 4. On est, en effet, prodigieusement frappé des caractères individualistes que l'on rencontre dans ces armées et on ne trouve rien qui ressemble à l'obéissance dont parlent nos auteurs actuels. Il n'est donc pas du tout inexact de dire que les incroyables victoires françaises furent alors dues à des baïonnettes intelligentes.  SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 374.
  • 5. Cependant, reprit-il [Mirabeau], pour éviter toute équivoque et tout délai, je déclare que, si l'on vous a chargé de nous faire sortir d'ici, vous devez demander des ordres pour employer la force, car nous ne quitterons nos places que par la puissance des baïonnettes! Toute l'assemblée se leva comme un seul homme, criant « Oui! oui! » C'était un tumulte extraordinaire. ERCKMANN-CHATRIAN, Histoire d'un paysan, t. 1, 1870, p. 256.
 

Base Frantext


Nous avons ensuite tenté de trouver le contexte de ce mot à l'aide de la base Frantext (textes français du 16e au 20e siècle) qui permet ce genre de recherche.

La forme baïonnette a été trouvée 540 fois dans Frantext ; elle est employée par 141 auteurs. Nous avons passé en revue une bonne cinquantaine de références. Dans la plupart d'entre elles, on trouve les expressions "Croiser la baÏonnette" ou "baïonnette au canon", on s'en sert également pour toutes sortes d'usages pratiques que nous n'avons pas relevés. Il ressort de cette étude que l'on peut "percer, clouer, éventrer, trancher et enfiler" à l'aide d'une baïonnette mais il ne semble pas exister de terme "consacré" comme vous pourrez le voir dans les exemples ci-dessous :

    Francis Ambriere Les Grandes vacances (Éd. de la Nouvelle France, 1946. p 279)
   
[...] que dans l' état de fureur permanente où se trouvaient les brutes commises à ce genre d' opérations, tout protestataire risquait une éventration à la baïonnette sinon une balle tirée à bout portant, ensuite parce que le moindre refus d' obéissance eût entraîné pour l' ensemble des réfractaires les conséquences les [...]
    Barbusse Le Feu (Flammarion, 1960. p 296)
   
[...] est assis, appuyé aux planches déchirées qui formaient, là où nous mettons le pied, une guérite de guetteur. Un petit trou sous l' oeil : un coup de baïonnette l' a cloué aux planches par la figure. Devant lui, assis aussi, les coudes sur les genoux, les poings au cou, un homme a tout le dessus du crâne enlevé comme [...]
    Maurice Barrès Mes Cahiers : t. 6 : 1907-1908 (Plon, 1933. p. 285)
   
[...] eux porte une image qui représente un soldat allemand terrassant un porte-drapeau français, le roulant dans la boue et s' apprêtant à le percer de sa baïonnette . (mouvements divers.) M. Levraud. -s' il n' y avait pas eu les hontes de l' empire, Zola n' aurait pas écrit la débâcle. M. Maurice Barrès [...]
    Léon Bloy Exégèse des lieux communs (première série) (Mercure de France, 1983, p. 83)
   
[...] effrayant de ce soldat allemand mort en un coin de champ de bataille, en 1870. Il n'était pas tombé, parce qu' on l' avait cloué d' un formidable coup de baïonnette à une porte d' étable. L' arme, très profondément enfoncée dans le bois, après avoir traversé la poitrine de l' homme, n' avait pu en être arrachée. [...]
    Michel Déon Le Balcon de Spetsai (Gallimard, 1987, p. 65)
   
[...] raconte qu'elle a vu, de ses yeux vu, à Athènes, un enfant voler un pain dans un camion S..S.., un soldat le rattraper et lui trancher la main d'un coup de baïonnette ( ?). Nous vivons dans un monde d'horreur avec de courtes récréations. Celle qu'on nous accorde en ce moment n'est là que pour nous mieux préparer au prochain.[...]
    Roland Dorgeles Les Croix de bois (Albin Michel, 1919, p. 303)
   
[...] seul exterminait une compagnie avec son fusil-mitrailleur et achevait le reste à la grenade ; le zouave qui enfilait cinquante boches à la pointe de sa baïonnette ; un bleu qui ramenait de patrouille une ribambelle de prisonniers, dont un officier qu' il tenait en laisse ; le chasseur à pied convalescent qui se sauvait . [...]

Cordialement,

BiblioSésame - Bibliothèque publique d'information
Captcha: