0   Commentaires

La musique à programme et "Les Entretiens de la Belle et la Bête"

Je suis enseignante et je réalise un dossier sur les musiques à programme sans être une spécialiste en musique. Pourriez-vous me donner les références d'un ou de plusieurs ouvrages de référence qui présentent la notion de manière simple ? D'autre part, pour pouvoir traiter de la musique à programme dans ma classe, je souhaiterai savoir si vous pouviez me donner les références d'ouvrages traitant de Les Entretiens de la Belle et la Bête de Maurice Ravel. 
Maurice Ravel au piano, 1912
Ravel By Durand & Cie, Éditeurs [Public domain], via Wikimedia Commons
Voici la réponse d'un expert de la Bpi dans le domaine de la musique :

Une définition 

Tout d'abord la définition du TLFI (Trésor de la langue française informatisé)
MUS. [P. oppos. à musique pureMusique à programme. ,Musique qui s'inspire d'une donnée extra-musicale, d'ordre dramatique, littéraire ou simplement descriptif, indiquée par son titre et souvent précisée par un argument développé ou un véritable livret. Le poème symphonique en est la forme la plus haute (PINCH.Mus.1973). 
La musique à programme ne se confond-elle pas avec la musique descriptive! Liszt a grand soin de prévenir justement une pareille confusion (CHANTAVOINE, Liszt, 1910, p.145). 
La révélation de la musique à programme, l'engouement pour les formules légendaires (...), tout ceci entraînait une entière génération de compositeurs français vers les réalisations orchestrales ou dramatiques (CORTOT, Mus. fr. piano, 1930, p.77): 3. ... une «musique pure» est possible, si celui qui inscrit en haut de sa portée andante, c'est-à-dire «en allant», ou allegro, c'est-à-dire «joyeux», ne fait pas déjà de la musique à programme...BENDA, Fr. byz., 1945, p.282.Subst. désignant une oeuvre musicale + à programme. Tantôt le compositeur traduit en métaphores musicales des sentiments ou des objets connus de lui et de l'auditeur (romances avec paroles, symphonies à programme, etc.); tantôt il traduit des sentiments connus de lui seul (COMBARIEU, Mus., 1910, p.62).

Une référence importante

Concernant la "musique à programme", la référence en la matière est le livre de Michel Chion, compositeur et essayiste (notamment sur le cinéma) :

Le poème symphonique et la musique à programme
Michel Chion, Fayard (Les Chemins de le musique), 1993.
Michel Chion aborde l'émergence et l'apogée de ce type de partition au 19e siècle (Liszt, Dvorak, le "groupe des cinq" russes), son déclin relatif au début du 20e siècle (même si on peut y rattacher de nombreuses partitions de Debussy, Scriabine) et sa reprise spectaculaire dans le contexte cinématographique. La "musique à programme" a depuis retrouvé un bel avenir avec l'industrie des jeux vidéo.
A la Bpi, niveau 3, 784.3 CHI [notice]

Des analyses de l'oeuvre de Ravel

Concernant "Les Entretiens de la Belle et la Bête", extrait de la suite Ma Mère l'Oye, de Maurice Ravel, les analyses sont rares. Il y a bien un mémoire de master qui lui a été consacré, ainsi qu'une analyse :

Ma Mère l'Oye : de l'estrade à la scène
Florence Patey-Dubreuil, sous la direction de Michèle Barbe, Université Paris-Sorbonne. UFR de Musique et Musicologie, 2007
disponible à la bibliothèque universitaire de Paris 4-Clignancourt (onglet "Où trouver ce document ?") [notice du Sudoc]

Analyses des oeuvres pour piano de Maurice Ravel
Olivier Messiaen, Yvonne Loriod, Durand, 2004 [notice du document]
A la Bpi, niveau 3, 78 RAVE 2 


Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d'Information
Captcha: