0   Commentaires
Son
Giusy Ragosa, Migration [cc:by-nd]

"Migration" : les sons de la Bpi

Publié le 
21/06/2012Durée : 00:04:42, France, , [cc:by-nd]

Pièce sonore issue des « enregistrements de terrain » (field recording) collectés lors de l’atelier participatif du 21 juin 2012.

Le 21 juin 2012, la Bpi proposait un atelier de tournage sonore (field recording). Les usagers intéressés par la prise de son et le montage étaient invités à réaliser des captations sonores au sein de la bibliothèque

Le résultat de cet atelier, effectué en différents lieux et à différentes heures de la journée est devenu la matière première d’une pièce sonore collective électroacoustique, réalisée par l'artiste Irina Prieto Botella.

La liberté des sons qui circulent dans la bibliothèque est fragile. Elle suppose un certain niveau de silence – mais un silence moins que jamais égal à une pure absence de sons ; un silence actif. Ce silence et ces sons forment la matière première de Migration.

Les quatre minutes de Migration font entendre, après une lente introduction où s'installe doucement le bruissement quotidien de la bibliothèque, des sortes de sons-oiseaux comme échappés de leur volière. Elles se referment sur le froissement d'une page, et son avatar électronique.

Par opposition au fantasme totalisant de « capture » que suscitent les possibilités numériques (et que figure ici le son continu – drone – émis par un serveur informatique), la captation sonore implique distance et subjectivité, seules à même d’épouser le caractère fragmentaire et l'essentielle fugacité du réel.

 

irina prieto
Irina Prieto, 2012




Irina Prieto Botella est une musicienne originaire de Barcelone qui vit à Paris. Elle a fait des études de musicologie à l'ESMUC (Barcelone) et de composition à l'université Paris 8.
Elle est active dans le domaine des musiques de films et de la création sonore.

www.irinaprietobotella.com


Tags :
musique expérimentale
Captcha: