0   Commentaires
Sélection
Appartient au dossier :

Musique et mathématiques, Mathématique et musiques

Harmonie, série, modes, échelles et périodes. Proportion, combinatoire, stochastique...

Depuis l'Antiquité, sur tous les continents, la musique passe pour l'autre nom des mathématiques, "pratique cachée de l’arithmétique, selon Leibniz, dans laquelle l’esprit ignore qu’il compte."
"Harmonie des sphères", au reste, n'ayant souvent que peu d'audible.
En retour, de Bach à Xenakis en passant par Bartók (pour s'en tenir à la musique classique occidentale, mais la musique comme science expérimentale existe partout ailleurs, et à toutes les époques), bien des recherches de musiciens ont emprunté à la géométrie, aux mathématiques les moyens d'une exploration sans cesse renouvellée d'espaces et de langages musicaux en expansion.

La courte bibliographie qui suit se veut témoigner de ce double rapport. Nous lui joignons trois extraits sonores, issus de la production musicale d'aujourd'hui, dont les auteurs sont issus de scènes a priori éloignées : musique classique contemporaine pour Jean-Claude Risset ; jazz avec Steve Coleman ; electro pour Ryoji Ikeda.
Tous trois partagent néanmoins le goût pour la connaissance de ce que les mathématiques permettent en musique, à savoir "produire le temps"*.

* pour reprendre le titre d'un important ouvrage issus d'un récent colloque tenu à l'Ircam, dont les références figurent ci-après.
Captcha: