0   Commentaires

Sonic Youth, Goo (1990)

Publié le 
Comme The Feelies, le célèbre quatuor issu de la no-wave, des galeries underground et - surtout - de l'enthousiasme d'adolescents ayant fréquenté le CBGB, réconciliant d'une certaine manière l'East Side et SoHo, reconnaît (par la voix de sa bassiste et chanteuse) Kim Gordon, "jouer au Velvet" au moment où la bohème warholienne commence à acquérir une certaine respectabilité.

Sonic Youth en profite pour multiplier les échanges entre l'art et la pop, les avant-gardes musicales, poétiques et politiques acquérant, dans leurs albums, un statut d'icônes en constant déplacement. Outre l'évidente parenté stylistique (des chansons glissant constamment vers l'improvisation bruitiste, et réciproquement ; une rythmique métronomique couplée à de complexes entrelacs de guitares), Sonic Youth affectionne, comme le Velvet, les thèmes de la célébrité, de la mort et du sexe - comme dans cette chanson consacrée à la maladie de Karen Carpenter. Une tunique minuscule rappelle celle dans laquelle flotte également la dépouille d'un personnage de Philip K. Dick...


A la Bpi, niveau 3, 780.65 SONI
 

Tags :
rock
Captcha: