Patrick Deville lit Viva


VIVA, le nouveau roman de Patrick Deville, peint la fresque de l’extraordinaire bouillonnement révolutionnaire dont le Mexique est le chaudron dans les années 1920-1930.
On y rencontre Trotsky qui poursuit là-bas sa longue fuite et Malcolm Lowry qui ébranle l’univers littéraire avec son vertigineux Au-dessous du volcan.
L’un finit assassiné d’un coup de piolet dans la tête, tandis que le héros de l’autre est abattu par les balles fascistes avant d’être jeté au fond d’une décharge.
On y croise aussi Frida Khalo et Diego Rivera, Tina Modotti, l’énigmatique B. Traven ou encore Antonin Artaud et André Breton.
Une sorte de formidable danse macabre où le génie conduit chacun à son tombeau.
C’est tellement mieux que de renoncer à ses rêves.