De ligne en ligne numéro 14

Le numéro 14 de De ligne en ligne  s’intéresse aux jeux vidéo et à leurs rapports avec l’art, à l’occasion de la manifestation « Press start, anatomie des jeux vidéos ». Des spécialistes du domaine apportent leur regard spécifique dans ce numéro où l’on découvre également des liens insoupçonnés entre philosophie, féminisme et écologie.
couverture du magazine
Stainsbeaupays, film interactif de Simon Bouisson et d'Elliot Lepers, 2013 © narrative / France TV Nouvelles écritures


FEUILLETEZ LE MAGAZINE

Ils ont tous un regard différent sur la relation entre les jeux vidéo et l’art. Sébastien Genvo qui, par ailleurs, a réalisé des vidéos pédagogiques sur le sujet, retrace l’historique et les tendances de l’esthétique vidéo ludique.
 
On joue avec...
Avec Margherita Balzerani, commissaire d’expositions, c’est le travail d’artistes contemporains, plasticiens, photographes…, qui est regardé par le prisme des jeux vidéos.
 
Trois créateurs ou concepteurs de jeux, le musicien Christophe Héral, le designer Étienne Mineur, le chercheur Olivier Mauco, nous expliquent leur manière de travailler et les spécificités de ce média.
 
Il ne crée pas de jeux vidéo, mais Simon Bouisson recherche aussi l’interactivité. Ses webdocumentaires revisitent le Tour de France grâce aux archives de l’INA, arpentent Les Communes de Paris, ou captent l’énergie joyeuse des adolescents de Stains (en couverture).

Entretien avec la philosophe Émilie Hache
Comme le dit la philosophe Émilie Hache, dans l’entretien qu’elle nous a accordé, « dans un monde en crise, l’humour et l’espoir sont aussi importants que la colère ou la confiance ». De la philosophie pragmatique à la science-fiction féministe, celle-ci nous explique le cheminement de sa pensée et nous invite à reconsidérer le monde.
 
Art et mondialisation
Comprendre le monde actuel, ses tensions ; identifier les acteurs internationaux et leurs mobiles, c’est le projet du nouveau cycle : Enjeux internationaux, dont le sociologue Alain Dieckhoff est le conseiller scientifique.
 
Le monde de l’art n’échappe pas à la mondialisation. Il y a vingt-cinq ans, Jean-Hubert Martin réalisait la « première exposition mondiale d’art contemporain ». La Bibliothèque Kandinsky, en s’appuyant sur ses archives, revient sur Magiciens de la terre, une exposition fondatrice.
 
Enfin, dans ce numéro, de ligne en ligne vous offre un voyage et un cadeau. Un voyage, d’abord, vers la Nouvelle-Calédonie qui s’engage avec le processus d’autodétermination dans une nouvelle phase de son histoire. Un cadeau, ensuite, avec une double création : un texte de Lola Créïs et un dessin de Zeina Abirached, avant-goût d'une soirée « hommage à la Beat Generation ».
 
Bonne lecture !
Captcha: