Pourquoi Robert Kirkman a-t-il écrit Walking Dead ?

Bonjour je recherche la raison pour laquelle Robert Kirkman a écrit Walking Dead, qu'est-ce qui l'a inspiré, influencé ? Dans quel contexte ?
visuel de l'album Walkind dead #24
Visuel de l'album Walking Dead #24
Flicker/sdobie/CC BY-NC 2.0

En réponse à votre question, après recherche et sélection, je vous propose les pistes suivantes : pages de sites Internet à consulter et extraits choisis d'interviews de Robert Kirkman précisant ses influences tant pour le thème que pour le cinéma et la BD...

Interviews de R. Kirkman : ses influences zombie 

De quoi faire le point sur cette adaptation et ce que pense son créateur

 

Robert Kirkman : de la BD à la série télévisée Walking Dead 

  • Robert Kirkman talks more the walking dead " La première saison de l'AMC de The Walking Dead est venue et repartie, mais la bd, co-créée et écrite par Robert Kirkman, reste en cours. The Phoenix New Times a rattrapé Kirkman et lui a demandé comment les films de zombies ont influencés son comics " (en anglais: The comic book Walking Dead remains on-going sur IMBD.com)
  • A lire sur le blog du Phoenix New Times : Interview de Niki D'Andrea: The Walking Dead Creator... (du 7 Janvier 2011)  

  • Dossier spécial comik book : la BD Walking dead sur Hypnoweb.net, la plus grande communauté de fans de séries TV en France. Le site se présente comme une citadelle composée de 218 quartiers représentants autant de sections regroupées par thématique et consacrées à des séries spécifiques.Ces espaces d'échange dédiés aux fans ont été bâtis par les 34504 membres de la communauté et hébergent actualités, photos, extraits vidéos, forums, fanfics, mais aucun épisode complet.

Le site ne propose pas de téléchargement ou de streaming en ligne, il ne s'agit pas non plus d'un service de vidéo à la demande (VOD).

Extrait de la Postface, du tome 2, de Robert Kirkman

" Pour moi, les meilleurs films de zombies ne sont pas les plus gores et les plus violents, ou ceux joués par des personnages abrutis et caricaturaux.
Les bons films de zombies nous révèlent à quel point nous pouvons être déséquilibrés… ainsi que la situation de détresse dans laquelle se trouve notre société aujourd’hui.

[…] Avec Walking Dead, j’ai voulu explorer comment des individus réagissent lorsqu’on les met face à des situations extrêmes et quel impact peuvent avoir les évènements sur leur comportement.
Chers lecteurs, tout au long de la série Walking Dead, vous allez découvrir comment Rick va s’affirmer et évoluer, au point que vous ne le reconnaîtrez pas.

Attendez-vous à quelque chose de long et d’épique parce que c’est justement l’idée de cette série.
Tout dans cette série est une tentative de montrer la progression naturelle des événements telle qu’ils pourraient survenir dans de telles circonstances.

Les personnages sont le véritable moteur du récit. La manière dont ils en sont arrivés là devient dès lors plus importante que le simple fait qu’ils y soient arrivés.
Je voudrais vraiment vous montrer comment vos amis, vos voisins, votre famille et vous-mêmes pourriez réagir dans de telles situations.
[…] Pour moi, le moment le plus pénible dans un film de zombie, c’est la fin. Je veux toujours savoir ce qu’il se passe ensuite. Même lorsque tous les personnages sont morts… Je veux que ça continue, tout simplement…
Le plus souvent, les films de zombies nous montrent une toute petite tranche de la vie d’un personnage jusqu’à ce que son réalisateur commence à tourner en rond.

On apprend à connaître les personnages, ils partagent une aventure commune et BOOM, alors que cela devenait intéressant, ce foutu générique de fin commence à défiler.
L’idée directrice de Walking Dead est de rester proche des personnages et en particulier de Rick Grimes, aussi longtemps que cela sera humainement possible.
Je vois Walking Dead comme la chronique de l’existence de Rick.
On ne se demandera JAMAIS ce qu’il est arrivé ensuite à Rick, on y assistera "
[en anglais. G. Mazzara est scénariste et producteur de séries télévisées, dont Walking Dead, qu'il lance sur la chaîne AMC en 2010]
" Q: Il y a une grande scène de confrontation dans l'épisode qui se déroule dans une salle réelle. Était-ce un hommage volontaire à quelque chose ? 
[There’s a great showdown scene in the episode that takes place in an actual saloon. Was that an intentional homage to something?]

KIRKMAN: Eh bien, c'est quelque chose que nous essayons de faire. Evan Reilly a écrit la scène - c'est un écrivain phénoménal et il a grandi dans Rescue Me.
C'est une scène que nous essayions de faire avec autant de suspense que possible. L'inspiration a été, disons, la scène d'ouverture de Inglourious Basterds, où vous êtes assis sur le bord de votre chaise, complètement absorbés dans une conversation, mais sur le bord.
C'est une scène très longue, plus que toutes les autres que nous avons fait, je crois, à l'exception peut-être du massacre de la grange, et j'espère juste captivante "
[en anglais]
" Q: Qu'est-ce qui vous a décidé de mettre cette menace humaine et de montrer qu'il y a des gens là-bas plus monstrueux que les monstres ?
[What made you decide to bring that human threat in and show there are people out there more monstrous than the monsters?]

KIRKMAN: Eh bien, quelqu'un qui est familier avec la série de bd sait que, si les zombies sont menaçants et terrifiants, ils ne représentent pas une menace importante pour nos personnages, rien ne se compare au danger que les humains ont pour l'autre. C'est un grand thème que nous traitons dans la série de bd, et c'est quelque chose vers laquelle nous nous dirigeons dans la série, aussi bien. La capacité des humains à se faire du mal les uns les autres est tout simplement infinie. Comme nous explorons ce monde, dans un sens plus large, et les choses ouvertes à l'extérieur de la ferme, dans ces épisodes à venir, nous allons voir qu'il y a des menaces énormes là-bas, et qu'elles sont dans la nature humaine, et non zombie "
Espérant avoir répondu à votre demande,
 
Cordialement,
 BiblioSésame - Médiathèque départementale Hérault pierresvives
Captcha: