Carolyn Carlson, solo/Carolyn Carlson, Blue Lady Revisited


Carolyn Carlson, solo
Carolyn Carlson crée en 1983 à la Fenice de Venise son légendaire solo Blue Lady, une chorégraphie improvisée, sur une musique de René Aubry, qui a fait le tour du monde depuis. Labarthe est là, pendant les répétitions et la première, et livre un film qui reflète bien le magnétisme de la performance de la danseuse-chorégraphe. « Ce n’est pas un film sur la danse, c’est le film entier qui danse. » (Jean-André Fieschi)
 
Carolyn Carlson, Blue Lady Revisited
Suivant un procédé très « Labarthien », le réalisateur réutilise le matériel d’un de ses films précédents, en l’occurrence Solo, pour en créer un autre. L’occasion lui est offerte quand la chorégraphe Carolyn Carlson décide, 25 ans après sa création, de reprendre Blue Lady, en transmettant son travail à un jeune danseur, Tero Saarinen.