D'un chagrin, j'ai fait un repos/La Pieuvre


D’un chagrin, j’ai fait un repos
« Mon film de fin d'études, une mise en forme concluant plusieurs années de recherche plastique pendant mon cursus en école d'art, une tentative de description de mon sentiment d'impuissance à changer le monde. »
 
La Pieuvre
 « J’ai grandi avec la peur de la maladie. Il existe aujourd’hui un test pour savoir si je suis porteuse du gène. J’ai une chance sur deux. » Dans ce premier long-métrage, la réalisatrice raconte la vie de sa famille avec la maladie de Huntington : journal intime d’un combat contre un ennemi terrifiant, pervers et multiforme qu’elle appelle « La Pieuvre ».