John Ford et Alfred Hitchcock, le loup et l’agneau/John Cassavetes


John Ford et Alfred Hitchcock, le loup et l’agneau
Portrait de deux « monstres sacrés » de Hollywood, rencontrés en 1965.  Labarthe réalise en 1966 un premier portrait de Ford, avant de réutiliser le matériel pour ce film. Les entretiens avec Hitchcock avaient été - en partie - utilisés en 1985 pour l’émission Cinéma Cinémas.

John Cassavetes
« Hollywood Boulevard. Le tournage de Faces est terminé. Dans la salle de montage aménagée dans le garage, John et ses amis synchronisaient les rushes. Il est encore surexcité, après un tournage exaltant, et raconte ses précédentes expériences malheureuses, ses déboires avec la Paramount, brossant une peinture d’Hollywood peu conforme à l’idée qu’en transmettent les films.
La deuxième partie a été tournée à Paris au mois d’août 1968. Trois ans ont passé. Ce n’est donc plus exactement le même homme qui parle, mais un homme mûri qui se retourne et tire les leçons de son expérience. Il nous raconte l’Amérique, l’entreprise de
Shadows, celle de Faces enfin terminé – traces d’une vie qui s’est toujours refusée à séparer le travail et les plaisirs, les peines et les joies, l’action et la réflexion. »  (Janine Bazin et André S. Labarthe)