Kiyoshi Kurosawa, au dos des images


A l’invitation de Limosin et Bergala, Kiyoshi Kurosawa redécouvre ses propres films, d’abord lors du tournage de son film français à Paris puis à Tokyo. Depuis ses premiers films militants en Super 8 jusqu'à ses chefs-d’œuvre incontestés, le réalisateur japonais confie ses obsessions, ses répulsions, ses goûts délicieusement hétéroclites de cinéphile, ses plaisirs et ses craintes de filmeur.