La Moindre des choses


Au cours de l'été 1995, fidèles à ce qui est désormais devenu une tradition, pensionnaires et soignants de la clinique psychiatrique de La Borde se rassemblent pour préparer la pièce de théâtre annuelle. « Le résultat est que folie et normalité, jeu et réalité, se disséminent à tous les étages du film sous le signe d’une imprévisible réversibilité. Tout cela, dansant et chantant au bord de l’abîme, étant imprégné d’une rare douceur, bucolique et fraternelle. » (Jacques Mandelbaum)