Collectez mes données, je n'ai rien à cacher



 
On entend souvent dire que seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher ont quelque chose à cacher. Est-ce si simple? La collecte massive de données personnelles est-elle un formidable support d'innovations industrielles? Est-elle au contraire l'amorce d'une société de la surveillance et du contrôle par les données?