Le tombeau des lucioles


Sous le feu des bombardements, dans la disette et le dénuement, le jeune Seita (14 ans) et sa petite sœur Setsuko (4 ans) tentent de survivre pendant cette période tragique de l’été 1945 où l’empire du Japon s’apprête à disparaître.
À partir d’un sujet grave et dérangeant - ce que la guerre fait aux enfants -, le réalisateur japonais Isao Takahata réussissait magistralement il y a 26 ans un triple pari : s’adresser au jeune public aussi bien qu’aux adultes, imposer une conception réaliste et documentaire du dessin animé, partager avec le monde entier des émotions et des sentiments universels.