0   Commentaires
Image
Appartient au dossier :
Publié le

Les frontières de la paix 4/4 : Grèce-Bulgarie

Photo de Valerio Vincenzo : une prairie verte et vallonnée entre Grèce et Bulgarie
© Valerio Vincenzo, Grèce-Bulgarie
Cette scène champêtre se déroule à la frontière entre la Grèce et la Bulgarie. Le photographe Valerio Vincenzo nous livre les secrets de fabrication de quatre photographies qui plaident en faveur de la suppression des murs aux frontières, alors qu'une conférence performée met la question à l'honneur à la Bibliothèque publique d'information en novembre 2019. Valerio Vincenzo saisit depuis douze ans l'effacement des barrières entre les pays de l'Union européenne, au sein de la série « Borderline, les frontières de la paix ». Dans ses images, d'anciennes zones de tension deviennent le symbole de la confiance entre pays et de la liberté de circuler. 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

« Des paysans du village de Kushla rentrent d’une journée de travail. Leurs champs sont à la lisière de la Bulgarie et touchent la Grèce, à l’arrière-plan.
La Bulgarie n’ayant pas encore rejoint l’espace Schengen, sa frontière reste surveillée quotidiennement. Ce n’est cependant plus le "rideau de fer" hyper-militarisé qui a existé jusqu’en 1991 et on le voit bien dans cette image.
 
Pour ce projet photographique au long cours, j’ai senti l’urgence de prendre mon temps, de documenter des lieux souvent reculés, loin de ce que l’on considère traditionnellement comme « l’actualité ». Je suis à la recherche des paysages frontaliers qui puissent témoigner de changements historiques et me donner matière à réflexion.
C’est aussi pour cette raison que j’utilise un appareil argentique. En effet, en ayant seulement douze photos par pellicule, je suis obligé de réfléchir avant de déclencher.
 
Toutes ces photographies, les kilomètres parcourus, les rencontres, ce que j’ai vu lors de ces douze ans d’exploration m’ont persuadé qu'au delà des clivages, on ne peut pas ignorer les enseignements de l’histoire, particulièrement en Europe où ils sont si nombreux : il est de notre responsabilité de léguer ces frontières de la paix aux générations à venir. »

Valerio Vincenzo
Captcha: