0   Commentaires

Qui est Stéphane Sciortino ?

Je cherche des renseignements biographiques sur le peintre Stéphane Sciortino né en 1925.
Photo de Collioure, ville peinte par Sciortino
By Robert66 [Public domain], via Wikimedia Commons

Biographie

Voici le contenu de la notice du Bénézit : Dictionnaire des peintres, scupteurs dessinateurs et graveurs. Gründ, 1999.
SCIORTINO Stéphane
Né le 28 mars 1925 à Paris. XXe siècle. français.
Peintre de paysage.
Il fut élève de l'Ecole des Beaux-arts de Paris. Depuis 1954, il participe à des expositions collectives régionales, recevant diverses distinctions et, régulièrement à Paris, aux Salons d'Automne, dont il est membre sociétaire depuis 1972, des Indépendants depuis 1970, des Artistes français et des Terres latines à partir de 1971, des Peintres témoins de leur Temps en 1972, de la Société Nationale des Beaux-Arts à partir de 1975, de la Marine à partir de 1992, etc...
Musées : Alès - Paris (Musée d'Art moderne de la Ville de Paris)
Ventes publiques : Reims, 23 oct. 1988 : Paimpol, h/t (46x61) :FRF 45000 - Reims 5 mars 1989 : Audierne le port de pêche, h/t (61X38) FRF 4500 - Versailles, 10 déc. 1989 : New York transparences 1989, h/t (81X100) FRF 21000.
Je n'ai pas trouvé d'autres éléments dans la base de données World Biographical Information System (WBIS) Online, ni dans le Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ.

Article

Seul article dans la presse locale repéré dans la base Europresse (abonnement Bpi) : "Les huiles de Stéphane Sciortino exposées jusqu'à dimanche"Ouest-France, Normandie, mercredi 5 octobre 2005, p. 20
Artiste peintre, amoureux de la nature qu'il transcrit sur ses toiles avec talent, Stéphane Sciortino expose quelques-uns de ses tableaux au casino jusqu'au 9 octobre. 
Après avoir exposé à Lyon, Paris, Cannes et dans d'autres lieux célèbres de l'art pictural, Stéphane Sciortino, ancien élève des Beaux arts de Paris et détendeurs de nombreux prix artistiques, a posé son chevalet à Houlgate. Naturellement, il a rejoint la Palette houlgataise. D'où ce commentaire de son président Jean-Denis Macé, admiratif : « C'est notre fleuron ». Le talent de Stéphane Sciortino est à l'image de sa gentillesse, lorsqu'il raconte son parcours. Entré aux Beaux arts de Paris en 1937, au moment de la guerre, très vite « pour gagner ma vie, j'ai dû travailler dans un garage automobile ». Les années passent. Il reprend la peinture. Expose dans tout l'hexagone où ses huiles font merveilles. Amoureux de la mer, mais également de la Provence, ses tableaux sont lumineux évoquant une nature « que je respecte et que j'aime ».Pratique. L'exposition est visible chaque jour au casino, entre 10 h et 2 h du matin jusqu'au 9 octobre.© 2005 Ouest-France. Tous droits réservés.

Cordialement,

Eurêkoi - Bibliothèque publique d'information
Captcha: