Un week-end rock et jazz avec les frères Maysles

Considérés comme les figures de proue du Direct Cinema américain, Albert et David Maysles ont multiplié les films, des portraits d’artistes célèbres ou des rencontres avec des anonymes, qui relèvent d’une quête de l’authenticité et témoignent d’un grand respect pour la personne humaine.

À l'occasion de la rétrospective que la Cinémathèque du documentaire à la Bpi consacre actuellement aux frères réalisateurs, découvrez lors d'un week-end spécial leurs films sur le trompettiste américain Wynston Marsalis et les groupes de rock les Rolling Stones et les Beatles (24-25-26 mai). Pour présenter les séances, nous avons obtenu la collaboration du journaliste rock et auteur Philippe Manœuvre, du chercheur Jean-Baptise Massuet et du pianiste de jazz Paul Lay.

Les frères Maysles filment les Rolling Stones 

► Gimme Shelter (1970) / Get yer Ya-Ya's Out (2009)
Vendredi 24 mai, 20h (Cinéma 1)

Image extraite du film get Yer Ya-ya's out !
© Maysles Films


Le film culte des Maysles, Gimme Shelter, est généralement considéré comme le témoignage qui signale la fin des illusions des "Sixties". Mais c'est surtout une œuvre fabuleuse et complexe et la plus importante production des Maysles, en termes de moyens techniques. Un tournage qui  fut aussi mouvementé que le concert lui-même, comme en témoigne l’opératrice Joan Churchill, dont on projettera un message vidéo.

En bonus, Get yer Ya-Ya's Out! un court métrage tardif qui utilise des rushes de la même tournée américaine des Stones, jamais utilisés, notamment des scènes de leur concert mythique à Madison Square Garden à New York, en novembre 1969.
Séance présentée par Philippe Manœuvre, journaliste rock, auteur de Rock (Harper Collins, 2019), où il consacre un chapitre entier au Rolling Stones.

Réservez votre place en ligne.
 

Une journée avec les Beatles et Paul McCartney

► What's happening ! The Beatles in the USA (1964-1999) / The love we make (2009)
Samedi 26 mai, 17 et 20 h (Cinéma 1)






Deux films qui ont marqué leur époque. What's happening ! The Beatles in the USA  raconte le premier voyage des Beatles aux États-Unis en 1964 et comprend le premier (mini-)concert donné à la télévision américaine, un portrait totalement en phase avec la musique des "Fab Four" de Liverpool. Le film est ici projeté dans la version longue supervisée par Albert Maysles, à la fin des années 1990.
The Love We Make raconte les préparatifs d'un autre concert, celui du soutien à la ville de New York en octobre 2001, traumatisée après les attaques sur les tours jumelles. Dans les deux films, on retrouve Paul McCartney, à 26 ans d'intervalle. Les deux séances seront présentées par Jean-Baptise Massuet, chercheur, spécialiste du documentaire musical.



Réservez vos places en ligne  : 

 What's happening ! The Beatles in the USA

The Love We Make


Jazz au programme avec Winton Marsalis

► Baroque Duet (1992) / Accent of the Offbeat (1994)
Dimanche 26 avril, 17h (Cinéma 1) 

Accent of The Offbeat
© Maysles Films

Wynton Marsalis est l'un des plus importantes trompettistes de jazz d'aujourd'hui. Parrain du festival Jazz in Marciac, il a été le sujet de deux films d'Albert Maysles, tournés plus tôt dans sa carrière. Baroque Duet (1992) et Accent on the Offbeat (1994) sont deux films qui rendent rétrospectivement compte de la collaboration de Marsalis avec la soprano Kathleen Battle et avec le chorégraphe Peter Martins. Séance présentée par Paul Lay, jeune pianiste de jazz et admirateur de Marsalis, avec qu’il a joué à plusieurs reprises.

Réservez votre place en ligne


Rétrospective Albert et David Maysles « It’s all in the film » • Jusqu’au 30 juin 2019
Suivez cet événement sur facebook