0   Commentaires

Actions en direction des publics non-francophones

Objectif de l'action :
  • Valoriser les cultures des habitants du territoire
  • Favoriser l’apprentissage du français comme vecteur d’intégration
  • Adapter les collections et les rendre visibles sur le territoire
  • Promouvoir des collections pluralistes
  • Réaliser des supports de communication adaptés


Description de l'action :
Historiquement, Plaine Commune est une terre d’accueil et d’immigration qui joue le rôle d’une porte d’entrée sur le territoire français. On dénombre environ 29 % d’étrangers, sur une population de 400 000 habitants. Parmi les 134 nationalités qui se côtoient sur le territoire, il existe autant de situations différentes (sociales, culturelles, professionnelles) que de raisons d’immigrer.
Plaine Commune fait également face à une évolution constante de la situation des migrants, liée pour partie aux désordres mondiaux et au fait qu’une fois leur situation sociale stabilisée beaucoup quittent le territoire et sont remplacés par de nouveaux arrivants.
Depuis 10 ans, les médiathèques de Plaine Commune ont mené un travail important en direction des populations non-francophones, en constituant et en faisant vivre des fonds en langues étrangères répartis sur le réseau.

Depuis 2014, en lien avec l’objectif du projet de service du réseau des médiathèques d’élargir notre public en direction des habitants qui n’accèdent pas aisément aux lieux de culture, l’offre de collections, services et animations destinés aux publics non-francophones est travaillée de manière globale pour davantage de cohérence, en s’appuyant sur deux axes :

D’une part, valoriser les cultures des habitants du territoire :
  • Par la traduction des supports de communication des médiathèques, dans les langues les plus usitées sur le territoire, et en adaptant la diffusion à la répartition géographique des populations étrangères (Chinois sur Aubervilliers, Tamouls à La Courneuve et Stains, etc.)
  • Par le développement et la promotion de livres en langues étrangères, comme le fonds tamoul à la médiathèque Aimé Césaire à la Courneuve ou le fonds chinois à la médiathèque André Breton d’Aubervilliers

D’autre part, favoriser l’insertion professionnelle, sociale et citoyenne des habitants non-francophones dans notre pays, en accompagnant par des réponses adaptées leurs besoins, en lien avec la langue française :
  • En facilitant l’apprentissage de la langue française en offrant aux usagers l’accès à la Médi@TIC, plateforme de ressources numériques, permettant l’accès à Rosetta Stone, méthode d’apprentissage des langues, dans nos espaces numériques, et la constitution de fonds Français Langue Etrangère dans l’ensemble des 25 médiathèques du réseau.
  • En offrant dans un cadre convivial des ateliers de conversation qui permettent aux usagers, venant de tous horizons, d’acquérir des compétences verbales, d’échanger oralement, d’élargir leur vocabulaire et de s’exprimer de façon plus aisée, en abordant des thématiques de la vie quotidienne ou d’actualité.
  • Par la mise en place d’ateliers d’aide administrative ou de permanences d’écrivain public, en partenariat avec des acteurs locaux.


Captcha: